L’Ancienne Belgique double son offre avec la Nouvelle Belgique, une salle de concert virtuelle

Ce sera une première belge et possiblement internationale. Le 12 avril, le rappeur bruxellois Zwangere Guy inaugurera la première salle de concert virtuelle pérenne. Une révolution.

La crise sanitaire a été un accélérateur de la digitalisation de la culture. On a dû trouver des solutions de fortune comme le livestream de concerts ou les visites virtuelles de musée. Mais pour les concerts de rock, rap, électro ou les sets dj, le streaming video est une pâle copie de l’expérience d’un "vrai" concert en live. Parce qu’on va rarement assister seul à un concert, parce que l’intérêt c’est de vibrer ensemble face à la scène, de bouger, de transpirer et, évidemment, de partager ses impressions pendant et après. Dans la salle et au bar.

5 images
Zwangere Guy inaugure la salle le 12 février 2021 © Tous droits réservés

Partage en immersion 3D : Zéro file d’attente et des bières numériques

La Nouvelle Belgique sera la copie conforme de la salle principale de l’AB, mais reconstituée dans un environnement de gaming interactif. Les spectateurs se connectent à la plateforme Yabal, se choisissent un avatar qu’ils peuvent customiser et se déplacent dans la salle. Au moment du concert, les avatars des musiciens apparaissent sur scène et jouent. Techniquement, les artistes jouent revêtus de combinaisons de capture de mouvement. Ces mouvements sont reproduits en temps réel sur l'avatar numérique à l’écran. Les musiciens peuvent se trouver n'importe où. 

Lire aussi : Concert virtuel à l'Ancienne Belgique : payez 10 euros, choisissez votre avatar et assistez au concert de Zwangere Guy

Les concerts dans des univers 3D, ce n'est pas une nouveauté. Comme l'explique le magazine Tsugi, U2 avait donné un concert en 2008 déjà, dans l'univers virtuel de Second Life.  Mais le plus souvent ça se passe à l'intérieur de jeu video comme Fortnite ou Minecraft. Des festivals virtuels y sont organisés, et la tendance s'est accélérée en 2020 avec les prestations du dj Marshmello puis du rappeur Travis Scott dans Fortnite en février et avril 2020. Des prestations de 10 à 15 minutes qui ont rassemblé jusqu'à 12,3 millions de joueurs/spectateurs en simultané, précise Tsugi. Une partie de Fortnite étant limitée à 100 joueurs, l'avatar est dupliqué en conséquence sur des serveurs. 

5 images
Live at Pleasant Park. Set du DJ Marshmello dans Fortnite le 2 février 2019 © YouTube - EPIC Games

Pourquoi recréer l'AB et ne pas inventer un nouvel univers ? 

Hervé Verloes, le directeur de production VR de Poolpio (la start up qui a modélisé la salle de l'AB), explique que La Nouvelle Belgique est conçue comme une nouvelle offre - virtuelle - mais avec la volonté d'offrir une expérience au plus près de celle d’un concert physique. A la fois pour le spectateur et pour l'artiste. Le spectateur pourra se déplacer dans la salle, danser, se retrouver au balcon ou aller au bar.

L'artiste doit pouvoir être à 100% dans son show et ne pas avoir l'impression de faire une session sur Zoom. Pour cette raison, le concert a lieu en vrai live (et pas pré-enregistré) et les musiciens jouent, in real live, sur la scène de l'AB dans les conditions exactes d'un concert : le son est mixé et balancé au même volume et le light show est réalisé en direct dans la salle et dupliqué sur la scène virtuelle. 

Favoriser les interactions

Les spectateurs, à travers leur avatar, peuvent dialoguer entre eux via un chat texte, saisir et partager des objets. L'artiste, pendant sa prestation sur scène, verra son double virtuel sur un écran et pourra adapter ses actions. Poolpio a aussi implémenté une messagerie instantanée entre l'artiste et ses fans. Pendant son concert, l’artiste voit les messages et peut interagir. Par exemple pour la demande d'un morceau en particulier ou des messages de fans. Un dialogue peut être entamé. 

Démonstration des possibilités avec Travis Scott, transformé en géant, dans le jeu Fortnite

Tous les délires visuels sont permis

 Un concert est un spectacle, il faut donc virtualiser le show, c'est-à-dire créer tout l'univers visuel : l’avatar des musiciens, le light show, les décors, les visuels en fond de scène, les effets etc. Mais les technologies numériques multiplient les possibilités créatives. L’avatar de l’artiste peut être sa silhouette, mais il peut évoluer à tout moment : se changer en loup ou grandir de taille, ou avoir des flammes sur la tête ou se mettre à voler... On peut aussi rajouter toute une gamme d’effets virtuels : donner vie à des objets, créer des hologrammes, changer la taille des bâtiments... On le voit, on s'oriente vers de véritables spectacles originaux qui - si l'artiste le désire- ne seront pas une transposition du show physique. Le concert virtuel ne remplacera pas le concert physique mais propose une expérience différente, avec un mix d'émotions connues et de sensations nouvelles. 

5 images
L'avatar de Zwangere Guy sera sur la scène de la Nouvelle Belgique le 12 avril 2021 © Poolpio

En pratique : 

Zwangere Guy sous format 100 % di-GUY-tal

Nouvelle Belgique 

Le 12 avril 2021. ouverture des portes à 19h. Concert à 21h.

Durée de la prestation : 35'

Ticket 10 . Jamais de sold out. 

Mode d'emploi : Pour assister au concert virtuel, vous devez télécharger l'application Yabal sur votre ordinateur. Avant d'acheter vos billets, il est important de vérifier si votre ordinateur répond aux spécifications techniques (graphiques, CPU, RAM, stockage). Infos sur le site de Yabal. 

5 images
La scène de La Nouvelle Belgique, la salle virtuelle de l'AB © Poolpio