Kubrick & la musique classique : une histoire d'amour en quatre heures

Kubrick & la musique classique : une histoire d'amour en quatre heures
Kubrick & la musique classique : une histoire d'amour en quatre heures - © Tous droits réservés

Le réalisateur américain Stanley Kubrick est reconnu pour son utilisation de la musique classique au cinéma. Sur Spotify, une playlist réunit plusieurs heures de morceaux classiques qui ont servi à ses plus grands succès.

 

Stanley Kubrick a littéralement révolutionné la manière d’aborder la bande originale au cinéma, comme le souligne le site de ressources en ligne Open Culture. En 1967, le réalisateur américain était en phase de choisir l’habillage sonore de son film 2001 : L’odyssée de l’Espace et confier sa composition à Alex North (le compositeur de Spartacus). Quand ce dernier a proposé à Kubrick une série de titres de musique classique qu’il s’apprêtait à retravailler pour le film, le réalisateur a voulu garder les compositions telles quelles. C’était la première fois que des oeuvres existantes classiques étaient utilisées de cette façon. Stanley Kubrick a même choisi de ne pas ré-enregistrer les morceaux et utiliser ceux du compositeur hongrois György Ligeti et les intégrer à son film. Sans les droits, il a été soumis à des poursuites judiciaires mais son choix a totalement bouleversé la manière d’aborder les bandes originales au cinéma.

 

Stanley Kubrick, particulièrement perspicace et moderne, avait compris qu’une musique qui existait en dehors de l’action et qui n’avait pas été créée pour la souligner avait bien plus d’impact en terme d'émotions. Le réalisateur Tony Palmer explique : Auparavant, Stanley Kubrick utilisait la musique pour amplifier les émotions ou comme objet de décoration. Après [2001 : L’Odyssée de l’Espace], elle est devenue une part essentielle de la narration et de la conduite intellectuelle du film.” 

 

Sur le site de streaming musical Spotify, Ulysses’Classical a réuni en une playlist tous les morceaux classiques utilisés par Stanley Kubrick dans ses films. La liste de lecture comprend 41 titres et dure environ quatre heures. On y trouve de grands noms de la composition classique comme Beethoven, utilisé à merveille dans Orange Mécanique, Schubert dans Barry Lyndon, Bartók dans Shining etc. 

 

Retrouvez la playlist ci-dessous ou sur le site de Spotify :