Intergalactic Lovers à l'AB: beau cadeau de Saint-Valentin!

Intergalactic Lovers: beau cadeau de Saint-Valentin à l'AB!
2 images
Intergalactic Lovers: beau cadeau de Saint-Valentin à l'AB! - © Guy Kokken

Acclamés par un public unanime, les Intergalactic Lovers ont prouvé que leur nom n’était pas usurpé en ce 14 février. Un des groupes belges les plus intéressants, avec une chanteuse qui fait chavirer notre petit cœur. A (re)voir à Leuven le 7 mars prochain.  

Il semblerait qu’on ait de la chance, pour l’instant, avec les premières parties ! Après Kris Dane en délicieux apéritif de Jean-Louis Murat, nous avons découvert ce samedi Love Like Birds avant d’applaudir Lara et ses hommes.

On a vraiment apprécié la douce inspiration de la chanteuse Elke de Mey, très impressionnée, confie-t-elle, d’être sur la scène d’une salle où elle a applaudi tant d’artistes. Un rêve éveillé pour cette Gantoise à la voix câline. A suivre de près car elle nous laisse un goût de trop peu. Faut dire qu’on avait raté le début…

Une expérience intense

Un concert de Intergalactic Lovers à la Saint-Valentin, c’est un joli clin d’œil ! Rarement, en effet, nous sommes tombés amoureux d’un groupe de façon aussi instantanée. Le souvenir de la découverte de leur premier album " Greetings & salutations " reste gravé comme celui d’un petit gamin qui débusque un trésor inattendu. Un son qui résonne comme une évidence. Un groupe qu’on a envie d’embrasser et de remercier.

Enfin, nous allons les voir sur scène ! Suite à une série de circonstances malencontreuses, ce n’était, en effet, que la première fois. Premier constat, la rythmique est impeccable. Dans cette ambiance crépusculaire, la voix de Lara Chedraoui fait frissonner notre épiderme. Le contraste est total : entre une chanteuse et un batteur on ne peut plus expressifs et, par ailleurs, des guitaristes concentrés, appliqués. Ensemble, ils permettent à nos pensées de divaguer, grâce à une musique à la fois énigmatique et saisissante.

La danse amoureuse de Lara

Irrésistible dans sa chemise blanche, la demoiselle fait le show ! Ses bras miment le mouvement des baguettes sur les peaux, tandis que ses jolies bottes brunes glissent sur le sol. Elle ne fait pas que chanter ses chansons, elle les incarne de la tête aux pieds ! En la regardant, c’est souvent l’image de Zazie qui nous vient en tête. Pour cette légèreté, cette fluidité des danses improvisées. Ce moment semble pour elle n’être que plaisir et énergie. Pour nous aussi !

La force du groupe est aussi d’avoir sorti, en trois ans, deux albums absolument remarquables. Pas étonnant que le dernier se trouve en bonne place dans notre top 10 des meilleurs albums anglophones de l’année dernière. Le single " Islands ", chanté avec la complicité du public, en est un bel échantillon. Mais, c’est encore parmi les titres plus anciens qu’il faut chercher les meilleurs moments de la soirée. " Howl " et " Bruises " furent particulièrement intenses. Tandis que " Delay " permit au public de témoigner toute son admiration à un groupe formidable.

De l’amour envoyé dans toutes les galaxies et une chanteuse qui, à chaque rencontre, nous propulse en lévitation et nous fait oublier nos "lourds petits fardeaux" . Pas de doute, cette soirée de Saint-Valentin fut très réussie !

François Colinet

En concert le 7 mars, Het Depot, Leuven et le 8 août, Dranouter Festival

Intergalactic Lovers, "Little Heavy Burdens" (Warner)

Et aussi