Il y a 60 ans Bill Evans sortait "Portrait In Jazz" premier bijou d'un trio royal

En cette fin d’année 1959, Bill Evans entre au studio en compagnie de son batteur et de son contrebassiste. Ensemble, ils forment depuis peu un trio solide et complice. Bill Evans a 30 ans et s’apprête à graver dans l’histoire du jazz "Portrait In Jazz".

Jeune musicien talentueux, le pianiste Bill Evans est très rapidement fort prisé et demandé dans les différents studios de jazz. Des participations en tant que sideman qui lui permettront d'accumuler très vite une solide expérience en compagnie notamment de : George Russell, Tony Scott, Charles Mingus, Helen Merrill ou encore, le trompettiste Miles Davis avec qui il enregistre, au mois de mars et avril 1959, l’album mythique "Kind Of Blue". La même année, Evans quitte la formation de Miles Davis pour former son propre trio. Il est composé de Scott LaFaro à la contrebasse et Paul Motian à la batterie. Très vite, le trio rencontre le succès et entre en studio le 28 décembre 1959 pour enregistrer leur premier album "Portrait In Jazz". Le trio enregistrera ensuite un 2ème album en studio ainsi que 2 albums live (au Village Vanguard) avant que Scott LaFaro ne trouve la mort dans un accident de voiture en 1961.

Le Jazz n'est pas autant un style qu'un processus musical. C'est faire une minute de musique pour une minute de temps. Bill Evans

Tracklist de ce premier album sorti en 1960 : 7 standards et 2 compositions de Bill Evans "Peri’s scope" et "Blue In Green" composé avec Miles Davis. Malgré la présence de nombreuses ballades, la rythmique est au rendez-vous et l’entente entre les 3 musiciens permet une relecture particulièrement intéressante de ces classiques du jazz. La complicité est bien présente, le piano à la fois swinguant et mélancolique d’Evans, la ligne mélodique de la basse de LaFaro et les ponctuations sophistiquée du batteur Paul Motian. Trois musiciens qui ont développé une nouvelle approche plus interactive du jeu en trio, dans laquelle tous les instruments ont des responsabilités mélodiques, fonctionnant comme des voix égales. C'est cet "interplay", cette synergie constante entre les trois musiciens, qui a fait la spécificité et la modernité de ce trio. Des conversations passionnantes entre les musiciens qui fera de cet album, une référence importante dans la riche histoire du jazz.