Il y a 100 ans naissait le pianiste, compositeur et arrangeur John Lewis

Partagé entre son amour pour la musique classique et le jazz, John Lewis va doublement marquer l’histoire du jazz. En tant que pianiste, notamment au sein du Modern Jazz Quartet, mais aussi en tant que compositeur. Certaines de ses compositions deviendront d’ailleurs des standards du jazz.

Né le 3 avril 1920 dans l’Illinois, John Lewis aurait eu 100 ans ce dimanche 3 avril 2020. Après ses études de musique et d’anthropologie, après un passage à l’armée dans laquelle il est responsable d’un petit orchestre (il deviendra ami avec le batteur Kenny Clarke à cette époque), il débute sa carrière en intégrant la formation du trompettiste Dizzy Gillespie dans laquelle il succède à Thelonious Monk, juste avant le début de l’été 1946. Il collabore ensuite avec Charlie Parker (dont il regrettera la mort si précoce à l'âge de 34 ans), Illinois Jacquet, Lester Young ou encore Miles Davis avec qui il enregistrera l’album "Birth Of The Cool" et à qui il aurait "offert" le morceau "Milestones".

Début des années 1950, le tournant avec la création du Modern Jazz Quartet

Fondé sur les bases du Milt Jackson Quartet, John Lewis forme en 1952 le Modern Jazz Quartet dont il deviendra le directeur musical. Il est alors accompagné de Milt Jackson au vibraphone, Percy Heath à la basse et Kenny Clarke à la batterie (remplacé par Connie Ray en 1955). Le succès est au rendez-vous, la formation connaîtra une interruption entre 1974 et 1981 et le dernier survivant du groupe, Percy Heath, décédera en 2005, quatre ans après John Lewis. Durant cette période, John poursuit également des études de musique à la Manhattan School de New York. A noter dans la discographie du Quartet, l’album "Blues On Bach" enregistré en 1973 qui réunira le jazz et la musique classique, témoignage du mouvement "Third Stream" défendu par John Lewis et qui avait pour ambition de multiplier les échanges entre musique classique et jazz.

John Lewis compositeur

Pianiste, arrangeur (il apprendra beaucoup de Dizzy Gillespie), John Lewis complète son talent avec la passion de la composition qu’il apprend avec Duke Ellington et Lester Young. Outre ses morceaux de jazz, il composera également des musiques de films et même une comédie musicale. Parmi ses très nombreuses compositions, plusieurs sont devenues des standards du jazz, régulièrement reprises par les plus grands : "Afternoon In Paris", "Two Bass Hit", "Skating In Central Park", "Minor Walk" ou encore "Django", composition avec laquelle il rend hommage au guitariste Django Reinhardt qui aurait eu 110 ans en cette année 2020.