Il y a 100 ans naissait l’arrangeur Nelson Riddle

Nelson Riddle restera comme l’un des plus grands arrangeurs de l’histoire de la musique populaire américaine. Composant également pour le cinéma et la télévision, sa collaboration avec le crooner Frank Sinatra sera l’un des moments forts de sa carrière.

Les premiers arrangements

Né le 1er juin 1921 dans le New Jersey, ses débuts remontent aux années 1940. Il est alors tromboniste et arrangeur pour les orchestres de Tommy Dorsey, Bob Crosby, Charlie Spivak et Jerry Wald. Riddle se fait ensuite remarquer par sa collaboration avec Nat King Cole. On lui doit les arrangements du célèbre titre "Mona Lisa" en 1950. Nelson Riddle sort de l’anonymat et commence à travailler pour le label Capitol.

Sinatra, Riddle, à la bonne place au bon moment

A la même époque, en 1953, Frank Sinatra rejoint le label Capitol qui lui conseil de travailler avec le jeune arrangeur. Plutôt réticent au début, il lui reconnaît cependant la fraîcheur de son travail. Cette paire va s’avérer être une paire gagnante, un duo en or qui va s’illustrer très rapidement avec un premier succès "I’ve Got The World On A String". Dès lors, l’orchestre et les arrangements brillants de Riddle vont propulser Frank Sinatra au sommet. De la réticence du début naîtra le respect mutuel. 

Ella, Rosemary, Linda

Une autre star croisera la route de Nelson Riddle : Ella Fitzgerald.  En 1959, ils travaillent ensemble sur le coffret "Ella Fitzgerald Sings the George and Ira Gershwin Song Book" produit par Norman Granz. Durant 8 mois, 59 chansons seront enregistrées et parmi celles-ci, "But Not For Me" remportera le Grammy Award 1960 de la meilleure interprétation vocale féminine. Riddle travaillera également avec Rosemary Clooney avec qui il entretiendra une relation extra conjugale qui fera voler en éclats leurs unions respectives.

Dans les années 1970 et début 1980, la carrière de Nelson Riddle s’éffondre avec l’essor de la musique rock et l’arrivée des instruments électroniques. Malgré cela, en 1983, la chanteuse Linda Ronstadt le contact et relance une dernière fois sa riche carrière avec l'enregistrement de 3 albums, remettant ainsi ses célèbres arrangements au centre de ses préoccupations au cours des trois dernières années de sa vie.

Ses crédits cinématographiques et télévisés incluent notamment "The Young at Heart", "High Society", "Pal Joey", "Paint Your Wagon", "The Tender Trap", "Can-Can", "Li'l Abner", " "A Hole in the Head", "The Great Gatsby" (pour lequel il a reçu un Academy Award pour l'adaptation musicale), "The Untouchables", "Naked City", "Route 66" ou encore "Batman".

En 1983, deux ans avant sa mort, Nelson Riddle accordait cette interview dans laquelle il retraçait les moments forts de sa carrière. Son fils, Chris Riddle parlait quant à lui de son papa dans une interview accordée au journaliste Neil Sean.