Hommage au saxophoniste Steve Grossman

Steve Grossman nous a quittés à l’âge de 69 ans, le 13 août dernier. Il a joué avec les plus grands du jazz. De Miles Davis à Elvin Jones en passant par Herbie Hancock, Chick Corea, Keith Jarrett, John McLaughlin, Billy Cobham, Jack DeJohnette, Lenny White, Michel Petrucciani, Joe Lovano, Johnny Griffin…

C’était un saxophoniste brillant avec une sonorité influencée autant par John Coltrane, Wayne Shorter que Sonny Rollins. Un musicien très lyrique qui était extrêmement doué, qui avait le swing dans le ventre et une sonorité qui lui était propre. Né le 18 janvier 1951 à Brooklyn, Il commence à pratiquer le saxophone alto dans une classe d’école élémentaire. Dans le même temps, il s’intéresse au Jazz et spécialement à la musique de Charlie Parker et achète comme tout premier disque le fameux "Bird and Dizz". A seize ans, il parle couramment la langue de John Coltrane, de "Giant Steps" à "Afro-Blue" en passant par "Impressions" :

A ce moment, j’étais déjà très influencé par la musique de Coltrane et je commençais à jouer du soprano presque exclusivement. Automatiquement, l’étape suivante était de passer au ténor, ce que je fis six mois plus tard.

Si Steve Grossman a été baptisé avec la musique de Parker et Coltrane, c’est avec le jazz rock qu’il a atteint sa majorité. La collaboration musicale avec Miles Davis est illustrée par six albums enregistrés entre novembre 1968 et août 1970. Après six mois de free-lance, Steve rejoint Elvin Jones fin 1971 et jouera avec lui jusqu’en 1976. Vers la fin des années 70, Steve devient le leader de ses propres groupes et tourne dans le monde entier et particulièrement dans les festivals, soit en trio ou en quartette. 

Retour sur la rencontre accordée par Steve Grossman à Patrick Bivort avec cet hommage dans l'émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21.