Ho99o9 ou la frénésie des corps

Ho99o9 ou la frénésie des corps
Ho99o9 ou la frénésie des corps - © Tous droits réservés

Le duo américain s’est présenté hier à la Rotonde du Bota archi bondée et bouillonnante pour un show survolté aux combinaisons nerveuses punk hardcore et aux tressaillements hip-hop.

 

Le groupe au 666 renversé, formé en 2012 par TheOGM et Eaddy dans le New Jersey a été biberonné au gangsta rap, au hardcore punk underground et aux films d’horreur. C’est ce drôle de mélange, ce grand écart entre plusieurs dimensions qui forme pourtant une cohérence évidente, surplombée d’une noirceur plus profonde, plus politique, Ho99o9 est un doigt d’honneur punk à l’oppression. Si les titres studio ne laissent rien présager de l’intensité des performances scéniques, ils nous alertent quand même du talent du duo en peignant un sombre univers et une imagerie travaillée oscillant entre le Rocky Horror Picture Show et le hardcore underground de Brooklyn.

Ho99o9 est une claque scénique comme on a rarement l’occasion d’en recevoir. TheOGM et Eaddy ont livré une performance frontale lundi soir pour leur première soirée au Botanique, la salle qui a été obligée d’ajouter cette date devant la ferveur qu’avait suscitée la vente des tickets du concert initial. La Rotonde était bondée et pogotante pour les deux weirdos d’Ho99o9 qui ont littéralement retourné leur public par leur énergie et leurs cris, par leurs fucks et leurs rires inquiétants renforcés par une batterie à la puissance dévastatrice. 

 

Ho99o9 sera encore au Botanique le mardi 28 novembre (sold out).