Grand spécialiste du jazz à l'INR et la RTB, Nicolas Dor nous quittait il y a 30 ans

Quelle carrière ! Immergé dans le jazz dès son plus jeune âge, Nicolas Dor aura eu la chance de vivre de sa passion et de la partager de différentes manières : En radio, en télévision, dans la presse écrite, sur les scènes… Un journaliste 360° avant l’heure, véritable mine "Dor" de l’histoire du jazz.

Nicolas Dor naît à Liège en 1922. Très vite, il est bercé au son du jazz, via les 33 tours de son papa et ceux amenés à la maison par le pianiste et ami de la famille, Paul Lümmerzheim. Grâce à lui et à l'écoute de ces disques importés des Etas-Unis, le petit Nicolas découvre Fletcher Henderson, Duke Ellington ou encore Louis Armstrong qu’il ira voir en concert en 1934, il avait 12 ans. Outre le plaisir d’alimenter sa grande collection de disque (on évoque une collection de 50.000 disques), Nicolas Dor entretien également son autre passion, la radio. C'est ainsi que "Radio Cité Ouest" voit le jour dans la cuisine des grands-parents. En plus de partir écouter les formations de jazz dans les clubs, il se mettra aussi à jouer d'un instrument, de la batterie, en amateur. Après la libération, il raconte le jazz par le biais de différentes publications dont la célèbre revue "Jazz Hot". En 1945, de la cuisine des grands-parents, Nicolas Dor passe à l’Institut National Belge de Radiodiffusion (INR) section Liège.

"Jazz Pour Tous" et Comblain-la-Tour

Le 2 mai 1956, avec son ami Jean-Marie Peterken, il va créer l’émission "Jazz Pour Tous". Au programme de la première d’une longue série, une interview du pianiste et chef d'orchestre Stan Kenton et quelques extraits de son concert. L’aventure durera 13 ans, connaîtra un grand succès et se verra déclinée en télévision. Les amateurs de jazz se régalent et les vedettes se succèdent, derrière les caméras de l'émission TV (Charles Mingus, Thelonious Monk, Count Basie, Chet Baker, Dave Brubeck…) mais aussi sur la scène du Festival de Comblain-la-Tour (John Coltrane, Jimmy McGriff, Earl Hines…), un festival imaginé par Nicolas Dor, Jean-Marie Peterken et l’imprésario américain de jazz Joe Napoli (imprésario de Chet Baker notamment). Un festival que Nicolas Dor évoquait dans ce sujet du Journal Télévisé de 1990, un sujet annonçant son décès.

Une retraite en radio

1966 signe la fin du Festival de Comblain, 1969 la fin de "Jazz Pour Tous", quant à Nicolas Dor, arrivé à l’âge de la retraite, il reste fidèle à la RTB et inversement, puisque la radio nationale lui propose le 11 janvier 1975 (date de la première émission) d’animer chaque samedi à 13h00 : "25, 50, 75", une émission qui lui permet jusqu'à sa mort, le 21 juin 1990, de se remémorer quelques belles histoires et de continuer à exploiter son impressionnante collection de disques. L’émission sera reprise par Marc Danval et deviendra "La Troisième Oreille" programmée chaque samedi sur La Première. 

En compagnie de Guy Lemaire dans l’émission  "Antenne Soir" Nicolas Dor revenait sur l’impressionnante et passionnante histoire du jazz en Belgique. A voir dans son intégralité ► ICI

Le 26 avril 1959, Le Hot Club de Belgique organise le concert de Lionel Hampton à l’Opéra de Liège. Un concert diffusé sur la RTBF et que Nicolas Dor présentait dans l’émission "Il était une fois la télé" aux côtés de Sylvie Rigot. Un concert à redécouvrir dans son intégralité ► ICI