Quelque 140.000 entrées enregistrées au Graspop Metal Meeting

Le Graspop Metal Meeting s'est clôturé avec la prestation surprise de l'humoriste flamand Alex Agnew sur un meilleur bilan que la précédente édition (135.000 entrées) avec quelques milliers d'entrées supplémentaires malgré la rude concurrence imposée par la Coupe du Monde de football.

De nombreux fans de musique metal présents dans le public ont d'ailleurs fièrement exhibé leur maillot orange quand Soundgarden a débuté son concert quelques minutes après le coup de sifflet final de la rencontre remportée par les Pays-Bas face au Mexique (2-1) dans les dernières minutes de jeu et diffusée sur certains écrans géants du festival.

Le Graspop Metal Meeting s'est déroulé dans une atmosphère bon enfant rythmée par une pluie de décibels. Pas moins de 108 groupes ont proposé toutes les déclinaisons du metal sur 5 scènes.

Une dizaine d'évangélistes, amateurs de metal, ont profité de l'occasion pour distribuer gratuitement, à l'entrée, une bible aux festivaliers en leur indiquant, si besoin en était, que le metal n'était pas une musique qui s'adresse uniquement à ceux qui vouent un culte à Satan.

Mais le sort de certains festivaliers aura été maudit puisque la grève des cheminots commençait dimanche soir, avant la fin du festival. La mobilité aura été au centre de toutes les préoccupations pour pouvoir se rendre d'une scène à l'autre mais aussi pour pouvoir quitter le site. Les responsables du festival ont affrété plusieurs bus pour ramener les festivaliers dans les plus grandes villes du pays.

Grâce à deux scènes principales érigées l'une à côté de l'autre, l'auditoire n'aura rien perdu des prestations des différentes têtes d'affiche programmées au festival.

Dès vendredi, les Américains de Steel Panther se sont chargés de dispenser une grosse dose de bonne humeur grâce à leur caricature forcée du hair metal des années '80 avec laquelle les musiciens exhortent les demoiselles présentes dans le public à se dévoiler devant les différentes caméras qui retransmettaient le concert sur les écrans géants bordant les deux scènes principales. Les Suédois de Sabaton ont, pour leur part, mis le feu aux poudres dans la nuit de vendredi à samedi en assurant un concert de heavy metal pur jus.

Le lendemain, les Danois de Volbeat se sont chargés de l'explosion musicale grâce à leur rock énergique soutenu par des effets pyrotechniques audacieux.

La journée de dimanche a rencontré le plus de succès. Les prestations de Soundgarden, de Rob Zombie ou de Hatebreed ont attiré la grande foule. Mais le public se sera surtout déplacé en masse pour assister au grand retour de Black Sabbath, dont la réunion était célébrée en grande pompe devant plus de 50.000 personnes désireuses de voir Ozzy Osbourne, Tony Iommi et Geezer Butler emmener la légende encore vivante du heavy metal sur les fonts baptismaux d'un festival désormais considéré comme un rendez-vous incontournable pour les amateurs de gros sons.

Un festival que l'humoriste flamand Alex Agnew ponctuera d'un one man show programmé en dernière minute pour remplacer la prestation annulée des Américains de Megadeth.


Belga