Gerard Mortier veut être impliqué dans le choix de son successeur à l'opéra de Madrid

Gerard Mortier est actuellement encore sous traitement après une opération pour traiter un cancer mais il veut malgré tout avoir son mot à dire dans le choix de son successeur. "Si le gouvernement désigne un candidat avec lequel je ne m'entends pas, qui ne partage pas mes opinions, je me retirerai", déclare mardi le Belge de 69 ans dans les colonnes d'El Pais.

Il ajoute qu'il a appris de la direction de l'opéra que le ministère de la Culture voulait nommer un Espagnol à la tête de l'opéra alors qu'il "ne voit actuellement personne en Espagne" pour reprendre son rôle. "Les qualités doivent primer sur la nationalité", insiste M. Mortier.

L'actuel directeur a désigné six candidats pour sa succession: Viktor Schoner (Munich), Bernd Loebe (Francfort), Serge Dorny (Lyon), Alexander Neef (Toronto), John Berry (Londres) et Pierre Audi (Amsterdam). "Le futur directeur pourrait commencer comme assistant dès 2014, je pourrais dès lors envisager un retrait en 2015."

Gerard Mortier avait été engagé il y a trois ans pour faire du Teatro Real l'un des principaux opéras d'Europe mais il a dû régulièrement composer avec la volonté du gouvernement de réaliser des économies, notamment dans le secteur culturel.


Belga