Forest fait la fête à Matthieu le talentueux

M avait terminé la première partie de sa tournée par un concert à l'Ancienne Belgique en décembre dernier dont tous les chanceux spectateurs présents se souviendront longtemps.

A tous les autres, qui n'avaient eu le temps de se procurer un des 2000 tickets partis en seulement 3 h, M fixait un nouveau rendez-vous ce jeudi soir. Et dans l'arène forestoise cette fois pour permettre à tous les amateurs d'être de la fête.  Car la fête est bien le concept qui convient pour rendre compte de cette soirée d'exception. Fête du public à son chouchou, quitté il y a presque 6 ans déjà, au sommet de sa gloire naissante. Fête généreuse d'un homme hors du commun dont toutes les paroles et les attitudes paraissent  sensibles et sincères et dont le talent artistique laisse simplement sans voix.

Matthieu Chédid est sans conteste l'artiste le plus complet et le plus original de cette « nouvelle chanson française » (qui ne l'est plus tant que ça!).  En plus d'être un guitariste éblouissant, son répertoire est vaste et culotté. Il adapte aussi bien le « Close to me » des Cure que le « Hold up » de son père en version électro.  Son talent lui permet toutes les audaces scéniques. Il occupe l'espace comme personne et n'hésite pas, par exemple à aller visiter tous les recoins de la foule juste pour le plaisir de voir ses fans de plus près.

La première partie du concert est surtout consacrée aux nouvelles chansons proposées dans un écrin visuel noir et blancs très léché. La bonne humeur du groupe (dont font partie plusieurs membres de la tribu Chedid) est communicative et il en faut peu pour emballer la salle. Les longueurs sont totalement assumées par un M qui se plait en chauffeur de salle avant de repartir pour un tour.Un tour qui n'oublie pas les belles pépites des albums précédents avec notamment un « Je dis aime » d'une incroyable intensité et un « Complexe du corn flakes » des plus déjantés.

Des perles de douceur viennent se glisser dans cette euphorie des grands soirs comme le magnifique « Délivre moi » qui permet d'admirer sa voix si singulière. Matthieu le flamboyant ira même jusqu'à dépoussiérer « La fleur » du première album dans une version acoustique de toute beauté. Avant un « Machistador » diablement funky, en guise de rappel, un pot pourri à la guitare électrique et à... la grosse caisse (!) qui ramène quelques uns de ses tubes à leurs plus simples et plus belles expressions. Une idée simple, originale et qui fait chavirer les cœurs à l'image de ces 2h30 d'un spectacle plein et joyeux qui rend tout simplement heureux!

François Colinet

Aucune autre date n'est prévue pour l'instant en Belgique.

M et son groupe seront notamment à la Rockhall de Luxembourg ce vendredi 16 avril et à l'hippodrome de Longchamps à Paris le dimanche 27 juin

dans le cadre du festival « Solidays ».

Plus d'info sur le site de l'artiste http://www.mistermystere.com/