Feu ! Chatterton souffle sur les braises du rock en français

Feu ! Chatterton souffle sur les braises du rock en français
4 images
Feu ! Chatterton souffle sur les braises du rock en français - © Fanny Latour Lambert

La nouvelle sensation du rock français a donné un concert explosif au Bota, quelques jours après la sortie de son premier album très attendu "Ici le jour (a tout enseveli)". A (re)découvrir le 19 mai au Cirque Royal, dans le cadre des Nuits Botanique.

En quelques mois, le phénomène a grandi ! Avec seulement deux EP sous le bras (mini albums de quelques titres) et précédé par quelques prestations très remarquées, le club des cinq de Feu ! Chatterton a réussi à créer un véritable engouement autour de son rock biberonné aux années 70 et mâtinés de références littéraires.

Attraction / Répulsion

Arthur Teboul, le chanteur, en est le point d’attraction principal, avec son costume trois pièces, sa moustache, ses interprétations théâtrales et sa façon de sortir chaque phrase comme si sa vie en dépendait. Ses inflexions de voix très maniérées nous empêchent personnellement de rentrer totalement dans leur univers. Mais ce qu’ils proposent est de loin ce que l’on a entendu de plus intéressant dans le rock francophone depuis bien longtemps. Peut-être depuis Karkwa, ou même Noir Désir dont ils partagent l’oscillation permanente entre moments fragiles, presque introspectifs, et furies incandescentes, souvent à l’intérieur d’un même morceau.

Signe de notre ère numérique où les chansons se lancent au compte goutte sur la Toile, le public connait déjà de nombreux titres, alors que leur premier album n’est sorti que ce vendredi. "La mort dans la pinède", leur fait d’arme initial, vieux de trois ans déjà, est acclamé comme un tube.

Un audacieux mélange

Chantés avec une conviction dévastatrice, "A l’aube" et "Boeing" s’ajoutent aux titres attendus d’un groupe qui a déjà beaucoup tourné et s’est forgé une solide réputation scénique. Les musiciens semblent être aussi concentrés qu’Arthur, qui sue et offre des mimiques habitées. Leur son injecte des touches électroniques dans un rock à la fois efficaces et sophistiqué. L’écoute répétée de l’album permet, en effet, de découvrir de nouvelles couches à chaque fois.

Tout cela donne au final un groupe aussi intriguant qu’attirant, une énergie sincère derrière un chanteur qui montre les différents visages du comédien. Un disque à découvrir au long cours. Et un groupe qui n’est qu’au début d’un grand succès annoncé. Prochaine étape au Cirque Royal le 19 mai 2016…

 

François Colinet

Feu ! Chatterton "Ici le jour (a tout enseveli)" (Barclay / Universal)