Festival Gnaoua de Gand : Hamid El Kasri enflamme la céremonie de clôture

Mâalem Hamid El Kasri
2 images
Mâalem Hamid El Kasri - © BELGA/AFP

Lorsque la culture gnaouie atterrit sur la terre belge pour la première fois.

Le festival Gnaoua de Gand, s’est clôturé en apothéose, samedi dernier, avec un concert du Mâalem Hamid El Kasri, figure incontournable de la musique gnaouie marocaine.  

La dernière soirée du festival a été fortement appréciée par le public venu nombreux de différentes régions de Belgique, mais aussi des Pays-Bas et de la France, assister à une manifestation mettant à l’honneur la musique gnaouie marocaine, un style musical assez répandu au Maroc, un mélange d’apports d’Afrique noire mais aussi arabes et berbères. 

C’était alors, au tour de Hamid El Kasri d’enflammer la scène du Centre Interculturel de Gand “ de centrale”, revisitant son répertoire dit  Tagnaouite Msoukna en référence à cette capacité de hanter littéralement l’audience avec sa musique où sons des instruments de la musique Gnaoua: le guembri, la batterie et les qraqeb se mêlent pour créer in fine une fresque musicale à couper le souffle. 

A l’affiche de cette 1ère édition du festival, se trouvent des artistes symboliques de la culture gnaouie, comme Mâalem Majid Bekkas, Mâalem Hassan Boussou et bien d’autres artistes. 

Accompagné par le célèbre batteur Karim Ziad, qui n’est autre que le directeur artistique du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira, Hamid El Kasri, a mis en transe une audience réactive qui s’est lâchée aux rythmes envoûtants de la musique gnaouie et répétait en chœur des tubes parmi les plus populaires du répertoire de l’artiste. 

En toute modestie, l’artiste disait avant le spectacle espérer avec cette prestation être à la hauteur des attentes du public belge. A en juger par la frénésie créée autour de lui tout au long du show, le pari est certainement réussi. A travers sa participation à ce festival, Maâlem Hamid El Kasri souhaite contribuer au rayonnement de la musique gnaoua, convaincu du pouvoir de la musique pour rapprocher les peuples. 

Lors d’un voyage au Maroc, vous en croiserez certainement des mélodies de la musique gnaouie. A Marrakech, il y a presque toujours un groupe de gnaouas, en soirée sur la place Jemaa el Fna 

Essaouira accueille chaque année en début d’été, le célèbre Festival Gnaoua et Musiques du Monde. Plusieurs journées où il y a des animations et concerts de musique gnaoua mais aussi d’autres musiques du monde. 

Egalement, à Fès, le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde peut accueillir des représentations de musique gnaoua même si ce festival n’est pas dédié principalement aux gnaouas.