Festival des Libertés: la tournée de Puggy s'achève en beauté!

Festival des Libertés: la tournée de Puggy s’achève en beauté!
4 images
Festival des Libertés: la tournée de Puggy s’achève en beauté! - © Boldatwork

Accompagné des Gospel Wings, ils ont clôturé un an et demi de concerts comme ils les avaient commencés: pied au plancher!

Mine de rien, cela fait déjà 10 ans! 10 ans que Matthew, Romain et Ziggy rythment nos trajets et soirées à intervalles réguliers, depuis qu’on a découvert leur premier "Dubois died Today", qui reste pour nous la quintessence de leur talent.

Une décennie plus tard, ils viennent de boucler 18 mois sur la route avec un quatrième album fédérateur qui a certainement encore élargi leur base de fans. Un groupe "belge" (avec un Français, un Suédois et un Anglais) qui, excusez du peu, s’est offert le luxe de jouer à guichets fermés dans pas moins de cinq salles bruxelloises différentes (La Madeleine, le Cirque Royal, l’Ancienne Belgique, Forest National et donc, ce vendredi, le Théâtre National) au cours de cette tournée. Ajoutez-y la tête d’affiche du BSF et de nombreux festivals d’été, jolie performance!

Commencée à La Madeleine en avril 2016, l’aventure scénique de "Colours" s’est donc terminée ce vendredi par un set exceptionnel avec le chœur "Gospel Wings", qui les avait déjà rejoints sur les planches du BSF. Très belle idée que cette collaboration, qui donna encore plus de force de frappe à leur rock "mainstream" explosif de bout en bout.

On a déjà souligné ici leur incroyable énergie et maitrise de leurs instruments. Comme le bon vin, ils semblent encore se bonifier à mesure que les années passent. Le chœur est venu y ajouter une couche rythmique vocale du meilleur effet, même si cela alourdissait parfois l’impression de "gros son".

La grande classe de ces huit chanteuses et chanteurs africains n’avait d‘égal que leur plaisir communicatif à partager la scène, s’offrant même un intermède gospel acclamé par le public. Sans révolutionner la musique de Puggy, cette collaboration a encore accentué le côté festif, parfait pour un "au revoir". On regrettera juste l’absence de moments plus acoustiques, qui auraient pu davantage souligner leurs performances vocales.

En guise de rappel, les fans de la première heure, attendaient, comme nous, avec frénésie, quelques notes de leur premier disque. Ce furent "Dubois died Today" puis "Burned" pour venir à bout de nos dernières forces dans la chaleur moite d’une foule en délire. Espérons qu’ils garderont à l’avenir cette délicieuse habitude!

Après ce nouveau marathon et l’expérience de la bande originale du film "Bigfoot Junior", voilà Puggy, reparti à l’ombre de l’agitation et des projecteurs pour pencher sur la suite de l’aventure. Enfin pas tout à fait puisque Matthew sera un des coachs de la septième édition de "The Voice Belgique", que l’on suivra avec curiosité cet hiver.

En attendant, on ne peut que vous conseiller de vous (re)plonger dans la force juvénile de "Dubois died Today"…

 

François Colinet