Esperanzah Jour 2

C’est un Uman survolté qui ouvre le bal face à un public nombreux et déjà motivé malgré l’heure matinale. " Danser, sauter ", les mots d’ordre lancés par cet habitué de la scène qui venait présenter l’album marquant ses 20 années de carrière. Suivra ensuite, une autre ambiance plus calme mais tout aussi entraînante rendue possible par la voix de velours de la belle italienne de Kiss&Drive.

 

Viennent ensuite les 7 barcelonais déchaînés de Santo Machango, proposant leur dernier album " Dopamina " et offrant au public floreffois une puissante énergie emprunte de rock et d’électro. Les québécois de Misteur Valaire, tous vêtus du même costume ont réellement mis le feu du Côté Cour. Pour continuer le voyage, ce sont les sonorités africaines de Bonga et Staff Benda Bilili qui auront eu raison de nos déhanchements effrénés.

Avant les têtes d’affiche, nous avons pu encore faire un détour en France avec Hilight Tribe, ces intemporels qui gèrent les percussions comme personne. La multiplicité des instruments ethniques qu’ils utilisent permettent un effet dépaysant garanti !

Grâce à El Gusto, on se serait presque cru en Algérie. Ce groupe, vieux comme le monde, était présent du Côté Cinéma avec la projection du film retraçant leur histoire avant de se produire sur la scène du Côté Jardin. Malgré leur séparation due à la Guerre d’Algérie, ils n’ont pas perdu la main. La scène est leur domicile le temps de nous transporter grâce à leur châabi dont ils sont les maîtres absolus.

Pour terminer cette chaude journée de voyage, nous avons la chance d’assister au show époustouflant des français de Caravan Palace. Il n’a pas fallu un très long moment aux festivaliers de créer une incroyable vague dansante sur les rythmes jazzy de ces bêtes  de scène jamais fatigués. Une chanteuse généreuse et élégante qui a changé trois fois de tenue durant leur prestation. L’électro-swing qu’ils proposent n’a pourtant pas eu raison des festivaliers qui ont continué à faire la fête au camping jusqu’aux petites heures.

Hier nous avons eu la chance de découvrir un panel de bonnes surprises grâce à ces artistes qui ont su nous emmener outre les continents. Mais Esperanzah, ce n’est pas qu’un voyage musical. Le comptoir des saveurs propose également un dépaysement gustatif cette fois. A chaque stand, ses spécialités, sa culture, ses origines propres. Nous avons donc pu partir à la découverte des saveurs du monde grâce aux restaurants du monde dans ce cadre magnifique dans les cours et les jardins et l’Abbaye de Florreffe.

 

Gwen Geers

Belgian Music Festivals