EMI Edition musicale devient la propriété à 100 pc de Citigroup qui efface sa dette

Le groupe d'édition musicale EMI, maison de disque des Beatles et de Pink Floyd, est désormais la propriété à 100% de la banque américaine Citigroup, son principal créancier. Ce dernier a effacé 65% de sa dette après avoir acquis son capital.

"La recapitalisation d'EMI par Citi est une avancée extrêmement positive pour la société", s'est félicité le directeur général de la maison de disques Roger Faxon, cité dans un communiqué diffusé mardi.

"Cela nous a donné l'un des bilans les plus solides du secteur, avec un niveau d'endettement modeste et d'importantes liquidités", a ajouté M. Faxon, se disant "confiant" sur la poursuite des opérations. La dette d'EMI a été ramenée d'environ 3,4 à 1,2 milliard de livres sterling, selon la maison de disque.

Ce changement de propriétaire pour EMI intervient près de trois mois après un verdict défavorable au fonds d'investissement britannique Terra Firma rendu à New York.     Terra Firma avait porté plainte fin 2009 contre Citigroup, l'accusant de lui avoir fait payer trop cher EMI (6 milliards d'euros en 2007), en lui faisant croire qu'il y avait d'autres parties intéressées.

Depuis le rachat par Terra Firma, de nombreux artistes tels que les Rolling Stones, Paul McCartney et Radiohead ont quitté EMI. En novembre 2010, une autre grosse pointure, le groupe anglais Queen, signait un contrat avec Universal après avoir passé 40 ans chez EMI.

Belga