Dour J 3 : Bon Iver, Nada Surf et The Shoes en têtes d'affiche

Dour Jour 3
Dour Jour 3 - © photo : Johan Lolos - Belgian Music Festivals

Le samedi du festival de Dour était attendu par de nombreux fans. Ceux de Bon Iver, évidemment, qui se sont massés sur la plaine pour venir voir la tête d’affiche incontestée du festival. Mais aussi ceux de The Shoes, Brodinski, Nada Surf et bien d’autres. Une journée plus éclectique que jamais à Dour.

 

Balimurphy pour débuter la journée. Avec un peu de chance, ils ont su passer entre les gouttes proposées par le ciel dourois en guise de hors d’oeuvre. Les bruxellois nous ont présenté leur nouvel album La Déroute et il convient de dire que c’était une belle surprise. Ce groupe propose de la chanson française assez intéressante et ils seront prochainement dans pas mal de festivals en Belgique, au Brussels Summer Festival et aux Francofolies de Spa notamment.

Les amateurs de ska n’ont pas été déçus à l’écoute des indéboulonnables Fils de Teuhpu qui ont fait bouger la foule avec leur musique folklorique. L’apport de cuivre est certainement un plus sur scène pour mettre l’ambiance et le groupe français ne s’y est pas trompé. Le titre de cet album est très évocateur pour le festival de Dour à savoir Camping Sauvage. Nul doute qu’avec un nom pareil, les Fils de Teuhpu ont trouvé de quoi parler aux festivaliers. Clou du spectacle : ils se sont tous mis complètement nus pour le dernier morceau de leur concert. Les images valent le détour.

François & the Atlas Mountains se sont ensuite présentés sur scène pour présenter leur album E Volo Love. Ils se sont révélés ces derniers mois en allant sur beaucoup de plateaux de télévision en France et nous ont proposé un style pop à la française, pour une autre jolie découverte sur ce festival.

Place aux têtes d’affiche avec Nada Surf qui est arrivé sur les coups de 19h à la Last Arena. Les New-Yorkais n’ont pas déçus en enchaînant les titres pop et accrocheurs tout en n’oubliant pas de jouer leur tube Always Love sorti en 2007 sur leur album Here & Now et de nous présenter leur tout nouvel album sorti cette année Stars are indifferent to Astronomy.

t puis vient le moment que tout Dour attend : la venue sur scène de Bon Iver. Il est 21h à Dour, Justin Vernon entre sur scène avec ses musiciens et la magie prend instantanément. Une voix extraordinaire, des musiciens talentueux, les chansons que le public voulait entendre. On pourrait parler de prestation quasi-parfaite mais il faut noter le peu de communication vis-à-vis du public. En effet, à plusieurs reprises les festivaliers auraient voulu continuer à chanter accompagnés par les musiciens de Bon Iver mais le groupe coupait court à chaque fois en terminant les chansons. Un petit point négatif dans une prestation magique. Bon Iver présentait là son deuxième album éponyme après le succès de For Emma, Forever Ago.

La soirée continue avec The Shoes qui n’en finissent plus de tourner avec leur album Time to Dance. Et il faut dire que le nom de l’album prend tout son sens en concert. Le duo électro-rock balance les tubes à la suite les uns des autres. Un concert de The Shoes, c’est un plaisir visuel et auditif.  Le final avec toutes les percussions était probablement le point culminant du show et les sourires sur les visages au sortir de la Club Circuit Marquee en disaient long.

La nuit a débuté avec la venue de Ben Klock qui est un DJ reconnu de la nuit berlinoise. Et quand on sait que c’est à Berlin que probablement à Berlin que la scène électronique est la plus dévelopée, les festivaliers se doutaient qu’ils ne seraient pas déçus. Ben Klock a fait le boulot en faisant danser la Dance Hall  sans discontinuer pendant plus d’1h30. La soirée s’est ensuite terminée avec Brodinski vs. Gesaffelstein qui ont fatigué les dourois jusqu’aux petites heures, ce qui n’avait pas l’air de les déranger.  Ce soir, les Flaming Lips seront en tête d’affiche pour une prestation que tout le monde attend !

Romain Adam

Belgian Music Festivals