Dour 2017 : itinéraire d'un festivalier en détresse

Dour 2017 : itinéraire d'un festivalier en détresse
5 images
Dour 2017 : itinéraire d'un festivalier en détresse - © Dour Festival

A quelques encablures du festival hennuyer tant attendu, l'heure du choix a sonné. Découvrez les artistes incontournables de Dour et ceux qu'ils vous faut découvrir. C'est l'itinéraire d'un festivalier en détresse.

 

Le festival de Dour 2017 ouvre ses portes du 12 au 16 juillet et il est temps de faire une sélection dans la monstrueuse programmation. Un monstre de qualité et de quantité, puisque plus de 200 noms sont présents cette année, de quoi donner le tournis. On vous aide à y voir plus clair avec ce qu'il ne faut pas rater, tout en subjectivité évidemment.

Choix scénique

Les sept scènes du festival peuvent déjà vous donner un indice concernant le genre musical, hormis The Last Arena qui sera investie par les têtes d'affiche en tout genre. Si vous êtes plutôt rock, punk, garage et techno hardcore, rendez-vous à la Caverne (la nouvelle scène), si vous préférez la drum’n’bass, la techno, la deep house et la dubstep direction la Red Bull Elektropedia Balzaal. Pour les amateurs de reggae, soul et hip-hop, c'est la Jupiler Boombox, tandis que La Petite Maison dans la Prairie accueillera les meilleurs groupes indie/rock. Enfin, les friands de dub se retrouveront au Dub Corner et les fans d'expérimentation iront du côté du Labo.

Le rap et le hip-hop sont à l'honneur de cette édition 2017 qui propose une flopée de noms qui pèsent dans le game. En plus du rap US représenté par le grand gangsta Pusha T, on pense à la scène belge avec le champion des ventes Damso, le frétillant Roméo Elvis accompagné du Motel, ou encore Caballero & JeanJass. La scène rap belge se réunira d'ailleurs pour un show nommé "Bruxelles Arrive", à ne pas manquer. Côté France, Kaaris & Kalash Criminel viendront traper sauvagement tandis que les frères de PNL nous promettent un concert dans la légende tout en cloud rap. A découvrir aussi la rappeuse Nadia Rose et son girls skwod qui viendront défendre les couleurs du rap londonien. 

 

L'indie rock, c'est un peu la came de Dour à la base et cette année encore des grand noms viendront faire crier les guitares comme les magnifiques et charismatiques Alison Mosshart et  Jamie Hince des Kills, et les canadiens qui font chanter les forêts, Timber Timbre. A découvrir en indie saupoudré de synthpop, WUMAN le jeune groupe belge qui monte et les autres tournaisiens de The Glass Museum.

 

Il faut le dire, la sélection électro/house cette année est phénoménale et il va falloir là aussi faire sa sélection. Le duo français de Justice va sûrement mettre tout le monde d'accord avec sa musique électro messianique. Les anglais de Metronomy et leur musique feel good seront aussi incontournables cette année, tout comme le producteur norvégien Todd Terje ou Nina Kraviz, productrice russe référence du milieu. On pourra encore citer Charlotte De WitteRone et Pendulum du côté drum and bass. Le groupe d'électro-pop Agar Agar, révélation de l'année passée viendra colorer Dour de sa musique acidulée.

Du côté pop/soul, Solange Knowles, prêtresse du R&B viendra fouler avec la grâce qu'on lui connaît la Last Arena. La petite soeur de Beyoncé a obtenu le Grammy de la meilleure performance R&B cette année. Lee Fields sera aussi de la partie, le chanteur soul et funk que l'on compare souvent à Jackie Brown inondera Dour d'un mélange jouissif de soul, funk et blues.

 

Dans les inclassables, on remarquera aussi la présence des sud-africains Die Antwoord, ambassadeurs du zef side, assez incroyables à voir sur scène. On notera aussi Group Doueh & Cheveu trépidant mélange d'électro, de punk et de world. Et l'autre OVNI à découvrir selon nous est sans conteste The Gaslamp Killer, le gourou psyché-électro expérimental.

 

Ceci n'est donc qu'un aperçu du line-up géant de Dour cette année, qui est à voir en intégralité ici.

Informations pratiques

Dour Festival 2017

Du 12 au 16 juillet

Plus d'infos sur le site du festival.