Des concerts du monde dans des lieux insolites de Bruxelles lors du Hide and Seek Festival

Hide and Seek Festival 2019
Hide and Seek Festival 2019 - © DR

La quatrième édition du Hide and Seek Festival emmènera une fois encore le public pour 10 concerts de musique du monde inédits dans des lieux insolites aux quatre coins de Bruxelles, du 19 au 24 août prochains, annonce son organisateur Muziekpublique.

Une usine de tri textile, un ancien club libertin, un des plus grands dépôts de la STIB, le sommet des Arcades du Cinquantenaire, le mythique cercle royal gaulois, les concerts investiront des lieux pour le moins étonnants.

Le festival s'ouvrira le lundi 19 août avec "Les Taupes qui Boivent du Lait" dans un vieux tram, pour deux concerts, prévus à 18h30 et 20h30. Le dépôt de tram Marconi, à Forest, accueillera deux jours plus tard à 20h00 Ansta, de Madagascar, qui se produira en trio entourée de trams surélevés.

Du Cap Vert à Bruxelles, il n'y a qu'un pas, que franchira le son chaleureux et dansant de Rabasa le 22 août, pour atterrir dans l'usine des Petits Riens à Anderlecht, où sont triés chaque année 6.000 tonnes de textile.

L'événement prendra également de la hauteur, avec un concert de Ghalia Benali (Tunisie) au sommet des arcades du Cinquantenaire le vendredi. L'artiste sera accompagnée mais son invité reste encore secret, précisent les organisateurs.

Les tickets pour les 10 concerts au programme sont en vente sur le site de Muziekpublique. (attention, de nombreux concerts sont déjà sold out!!)