Découvrez l’univers onirique de Siän Able, artiste bruxelloise qui sort son deuxième EP

Après un premier EP nommé « Hekla », Siän Able sort aujourd’hui son deuxième EP intitulé « Healing Waves ». Découvrez l’univers onirique et aquatique de la chanteuse bruxelloise…

Siän Able est pianiste, mélomane et touche-à-tout. Elle écrit, compose, réalise ses clips et va même jusqu’à faire le graphisme de ses pochettes. A l’écoute des deux premiers titres extraits de son nouvel EP, on remarque tout de suite qu’il y a une évolution et une plus grande maturité dans sa musique. « Healing Waves » s’annonce plus rythmique et plus engagé, ce que nous confirme la chanteuse : « Mon premier EP était très métaphorique, c’était une sorte de déclaration d’amour à la nature. Dans le deuxième, le rapport à la nature est toujours bien présent mais je m’y confie aussi un peu plus. Il est également plus engagé au niveau des paroles. »

Siän Able travaille beaucoup avec des sonorités organiques. Dans ses morceaux on peut y entendre de l’eau, des bruits de feu de camp. Ils sont issus de bandes de son qu’elle retravaille. Elle ajoute ensuite des couches de synthé qui s’apparentent à des textures organiques pour un résultat de piano entremêlé de vagues électro soul qui vous fait voyager dans une autre dimension.

La nature est également présente dans les clips de la chanteuse. Dans « Healing Waves » par exemple, elle exprime son amour pour l’eau. Cet amour de l’eau, Siän Able le doit à sa famille. Ses parents sont tous les deux nageurs et son grand-père est entraîneur de natation. Pas étonnant que la chanteuse soit elle-même plongeuse. Pour tourner ce clip dans lequel on la voit nager avec les dauphins, Siän Able s’est rendue en mer rouge : « Réaliser ce clip c’était un défi fou car je suis moi-même en apnée mais la camerawoman aussi ! C’était un travail extraordinaire et une évidence de le tourner là-bas.»

« Ceratopsia », le deuxième titre etrait de son nouvel EP est une sorte d'expression de la colère. « Ceratopsia » signifie littéralement le nom scientifique du tricératops. Métaphoriquement, c’est un croisement subtil entre la colère parfois saine voire positive. Il s’agit aussi d’un clin d’œil aux Dinosaurus, douces madeleines de l’enfance. Perfectionniste jusqu'au bout, Siän Able a réalisé et monté elle-même le clip de ce morceau.

La prochaine étape logique pour l'artiste bruxelloise serait un premier album : « L’album c’est mon objectif mais j’attends le bon moment en termes de circonstances, de signature, de visibilité, de maturité. »

Pour découvrir l’artiste sur scène plusieurs dates sont disponibles :

  • Le 24 mai à l’Intra Muros de Nivelles
  • Le 7 juin au Cali Club à Drogenbos
  • Le 22 juin aux fêtes de la Musique à Anderlecht
  • Le 20 octobre à l’Archiduc dans le centre de Bruxelles

Réécoutez son interview complète dans l’émission « BXXL » de VivaCité ci-dessous.

En attendant n’hésitez pas à suivre ses aventures sur son compte Facebook et sur son Instagram.