Décès du compositeur français Pierre Henry, maître de la musique électroacoustique

Pierre Henry
Pierre Henry - © STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Le compositeur français Pierre Henry, l'un des pères de la musique électroacoustique qui a en partie inspiré le mouvement électro, notamment à travers le mythique "Messe pour le temps présent", est décédé à 89 ans à Paris, a annoncé jeudi à l'AFP son entourage.

Parfois considéré comme le "grand-père de la techno", Pierre Henry préférait se définir, sans modestie, comme le "père de la musique moderne".

Son nom reste attaché à la "musique concrète" (bruits ou sons enregistrés) fondée par Pierre Schaeffer (1910-1995), à laquelle se rattachent la plupart de ses oeuvres (plus d'une centaine), toutes numérisées et conservées par la Bibliothèque nationale de France, une première pour un compositeur.

"Pierre Henry faisait partie avec Pierre Schaeffer et Stockhausen des grands défricheurs sonores du XXe siècle qui ont changé la manière de concevoir la musique", a déclaré à l'AFP le compositeur français Jean-Michel Jarre, qui a travaillé avec eux au Groupement de Recherches musicales à la fin des années 60.

Sa musique se voulait "métaphysique et humaine". Peuplée de bruits divers, d'objets du quotidien et de stridulations méconnaissables, elle était une matière sonore propice à l'imagination, du "cinéma en chambre" ou de la "peinture", comme il la décrivait lui-même.