Décès de Prince - Ni signe de traumatisme, ni de suicide, indique la police

Les hommages à Minneapolis
Les hommages à Minneapolis - © MARK RALSTON - AFP

La police n'a relevé "aucun signe de traumatisme" sur la dépouille mortelle de Prince et n'a "aucune raison de penser" que le musicien s'est suicidé, a déclaré vendredi le shérif du comté de Carver, Jim Olson, au cours d'une conférence de presse.

"Il n'y a aucune indication à ce stade" d'une overdose, a ajouté Martha Weaver, porte-parole du bureau du médecin légiste.

Le corps sans vie de Prince, 57 ans, a été retrouvé dans son complexe de Paisley Park et il a été prononcé mort à 10H07 locales jeudi, a précisé le shérif, sans pour l'instant donner d'explication à ce décès soudain.

"Nous n'avons aucune raison de croire à l'heure actuelle qu'il s'agit d'un suicide, le reste entre dans le cadre de l'enquête", a souligné le shérif quand on lui a demandé s'il pouvait s'agir d'un crime.

"Un signe de traumatisme pourrait par exemple être des traces de violence qui se serait produite, il n'y avait aucun signe de la sorte", a dit le shérif Olson.

Il portait une chemise et un pantalon. "Il était habillé" quand il a été retrouvé dans un ascenseur du premier étage du complexe, a-t-il souligné.

Ce sont des employés de Prince qui ont alerté la police, quand ils n'ont pas réussi à le joindre, avant de retrouver son corps.

Le shérif a encore précisé que le musicien avait été déposé la veille à 20H00 locales, à Paisley Park, un gigantesque complexe, où il avait notamment son studio d'enregistrement.

La mort de Prince, multi-instrumentaliste de génie, considéré comme l'un des musiciens les plus accomplis de sa génération, a provoqué une onde de choc et les hommages se sont multipliés que ce soit de fans anonymes ou de célébrités.