De Clark Terry à Placebo, 65 ans d’histoire du jazz avec le trompettiste belge Richard Rousselet

C’est à l’occasion d’un concert en ce début 2020 que Philippe Baron recevait dans son émission "Jazz" sur Musiq3 le trompettiste belge Richard Rousselet. Né en 1940, Richard Rousselet totalise 65 années de jazz, faites de multiples rencontres passionnantes à découvrir.

Autodidacte, Richard Rousselet découvre le jazz à 15 ans. Jouant dans de nombreuses formations en Belgique il reçoit le prix Django en 1963 et se produit en 1969 à Montreux dans la formation de Clark Terry et Ernie Wilkins. C’est d’ailleurs à Montreux qu’il remporte le Prix du meilleur soliste jouant d’un instrument à vent, c’était en 1971 avec le groupe Placebo de Marc Moulin. Placebo en concert en 1973, extrait du documentaire "Three Days In April" à voir dans son intégralité ► ICI 

Par la suite, on retrouve Richard Rousselet associé au pianiste/compositeur Michel Herr, notamment dans le groupe Solis Lacus et jouant à l’occasion avec des solistes américains de passage en Belgique : Hal Singer, Benny Bailey, Pepper Adams, Lou Bennett, Johnny Griffin… Au sein de différentes formations, il rendra également hommage à quelques grandes pointures du jazz, de Horace Silver à Miles Davis en passant par Thelonious Monk ou Gerry Mulligan. 

Richard Rousselet, invité de Philippe Baron dans son émission "Jazz" sur Musiq3.