Concert gratuit à Abidjan contre le réchauffement climatique

Salif Keïta
Salif Keïta - © SIA KAMBOU - AFP

Salif Keita et d'autres chanteurs africains ont donné un concert gratuit vendredi à Abidjan pour sensibiliser les populations du continent au sujet des risques environnementaux du réchauffement climatique. Le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua), qui célèbre cette année son dixième anniversaire, a réuni 15 artistes de renom dans le quartier populaire de Marcory, autour du thème "L'Afrique face au réchauffement climatique". Le podium du Femua, dressé sur la "Place Papa Wemba" en hommage à l'idole de la chanson congolaise, mort sur scène lors de l'édition précédente de 2016, a vu notamment chanter Marema, la Sénégalaise lauréate du Prix Découvertes RFI 2014, et Singuila, chanteur français de R&B. Ce "festival (a été) créé pour contribuer au bien-être des populations", a expliqué Salif Traoré alias Asalfo, le lead vocal de Magic System, le groupe star de la musique ivoirienne et commissaire du Femua. "Cette 10ème édition sera pour nous, l'occasion de jouer notre partition dans le défi mondial de ce 21ème siècle, à savoir le réchauffement climatique", a-t-il déclaré. Selon Asalfo, les artistes ont un rôle à jouer dans la préservation de l'environnement. "Quand un politicien dit 'faites attention au réchauffement climatique' et quand un Salif Keita un Black M, ou Singuila dit 'faites attention au réchauffement climatique', ça n'a pas la même portée, pas le même effet."


Belga