Cercle frappe à nouveau très fort avec le live de WhoMadeWho devant les temples d'Abu Simbel en Egypte

Cercle frappe à nouveau très fort avec son live devant les temples d'Abu Simbel en Egypte
Cercle frappe à nouveau très fort avec son live devant les temples d'Abu Simbel en Egypte - © Tous droits réservés

Pour vous faire passer un bon lundi, Cercle et WhoMadeWho vous offrent une heure trente de pure musique dans un décor somptueux. Si vous êtes en manque de soleil, de festival et de good vibes, ce live fera sans doute plus d’effet qu’un cachet de vitamines D. A consommer sans modération !

Cercle est un collectif de mélomanes français qui organise des live dans de magnifiques endroits, aux quatre coins de la planète. Leur objectif est de mettre en avant la musique électronique tout en sublimant le patrimoine culturel mondial. Parmi les sets déjà enregistrés, vous pouvez par exemple découvrir Nicola Cruz au Parc National d’Iguazù en Argentine, Jan Blomqvist mixer à Tossa de Mar près de Barcelone ou encore Adam Beyer en live depuis Lugdunum, des vestiges romains en Auvergne. RTBF Culture vous a notamment déjà conseillé de regarder l’incroyable set de The Blaze, depuis l’Aiguille du Midi ou encore celui de Ben Böhmer depuis une montgolfière survolant une région historique de Turquie. Chaque prestation dépasse le million de vues sur Youtube. Cercle est devenu une vraie référence dans le milieu musical électronique.

C’est vraiment un honneur d’avoir pu jouer dans un tel endroit. Certaines de nos chansons ont pris une toute nouvelle signification en étant jouées ici. On s’est vraiment sentis connectés à l’Histoire de ce pays.

Ce lundi matin, Cercle a encore frappé fort : WhoMadeWho, groupe d’électro pop/punk moderne, était en live pour Cercle depuis les temples d’Abu Simbel en Egypte. Une performance époustouflante et sans public depuis un gigantesque temple édifié à la gloire de Ramsès II au XIII avant Jésus Christ. La date du 22 février a été choisie avec soin explique le groupe WhoMadeWho sur sa page Facebook : "La date de notre représentation, le 22/02, est spécifique pour l’alignement solaire sur le visage de Ramsès II. La lumière du soleil de l’aube est alignée pour éclairer toute la longueur du couloir d’entrée du temple, éclairant trois des quatre statues au bout du couloir. Seule la statue de Ptah, le dieu des enfers, reste dans l’obscurité." Un live épique et poétique depuis un lieu classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. On ne doute pas que le groupe se souviendra à jamais de cette performance.

Si l’univers de l’Egypte vous a séduit, vous pouvez également jeter un œil au set de Sébastien Léger depuis les pyramides de Gizeh publié en octobre dernier. Vous allez encore une fois en avoir plein la vue et plein les oreilles.