Céline Scheen : soliste altruiste

Jeunes solistes, grands destins
4 images
Jeunes solistes, grands destins - © RTBF

Céline Scheen est une chanteuse soprano spécialisée dans la musique ancienne. En 1992, elle arrivait en finale de l’émission "Jeunes solistes", après quoi elle a notamment chanté au Théâtre Royal de la Monnaie. Elle s’est produite dans de nombreux opéras avant de se tourner vers la musique ancienne. Si la jeune femme est une référence dans le chant classique aujourd’hui, elle a aussi des facettes cachées.

L’équipe de l’émission "Jeunes solistes, grands destins" l’a suivi en Toscane et chez elle à Eupen. Une émission à suivre ce soir à 21h15 sur la Trois et sur notre livecenter .

La transmission musicale

Le but de Céline Scheen lors d’une représentation : faire passer des émotions au public. C'est sûrement son ambition première, satisfaire le public et transmettre des sentiments.

 

 

Dans le cadre d’un festival en Toscane, Céline Scheen chante sous la direction de Philippe Herreweghe. Elle qui n’a pas l’habitude de chanter avec d’autres se nourrit de ce genre d’expérience.

 

 

La transmission, c’est quelque chose de très important pour Céline Scheen, lors de ses concerts mais aussi quand elle donne des cours de zumba. Passion insoupçonnée de la soprano, la musique latine lui permet de trouver une autre manière d'avoir du plaisir par la musique, cette fois-ci dans l'expression des corps.

 

Le quotidien de soliste

Céline Scheen est bien-sûr amenée à voyager pour exercer son métier. Même si laisser sa famille et sa région à laquelle elle est très attachée n'est pas toujours évident, les voyages lui permettent de s’ouvrir aux autres.

 

 

Dans la sphère classique, les chanteurs n’ont pas forcément moins de travail que les instrumentistes, contrairement aux idées reçues. Il y a plus de facteurs psychologiques avec cet instrument particulier qu’est la voix.

 

 

Céline Scheen a choisi la musique ancienne pour son harmonie et sa musicalité. Elle est aussi plus flexible et existe par son interprète. Céline Scheen aime cette possibilité, celle d’habiter la musique.