Ce 11 juin 2020, Shelly Manne aurait eu 100 ans

Shelly Manne aurait eu 100 ans ce 11 juin 2020. Figure incontournable du jazz West Coast, ce batteur, grand technicien a connu une carrière riche et variée jusqu’en 1984, date de sa disparition dans la ville qui lui a permis de s’épanouir, Los Angeles.

Avec un père et deux oncles batteurs, le destin de Shelly Manne semble tracé dès son plus jeune âge. C’est avec Billy Gladstone qu’il prend sa première leçon de batterie dans les sous-sol du Radio City Music Hall de New York.

Il a mis "Topsy" de Count Basie sur le phonographe et en sortant de la pièce m’a dit : jouez ! 

Basé à l'armée à Manhattan Beach près de New York, Shelly Manne découvre le plaisir des jam sessions et de jouer avec Dizzy Gillespie : "Une époque fantastique que je suis heureux d’avoir connue". Premiers enregistrements avec le groupe de Bobby Byrne en 1939 puis les formations de Woody Herman et de Stan Kenton après la 2ème guerre mondiale. Attiré par la beauté des lieux et sa passion pour les chevaux, Shelly Manne quitte New York avec sa femme en 1952 pour s’installer en Californie. Il enregistre avec Jimmy Giuffre, Shorty Rogers, Art pepper, joue avec ses propres formations mais aussi d’autres ensembles et développe le Jazz West Coast dont il deviendra un des piliers. 

En 1956, il s’associe au pianiste André Previn et au contrebassiste Leroy Vinnegar pour leur version à succès de "My Fair Lady". Comme accompagnateur, il jouera avec Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Peggy Lee, Frank Sinatra, Sonny Rollins, Chet Baker, Mahalia Jackson, Ornette Coleman, Oliver Nelson… La liste est longue et prestigieuse.

Shelly Manne apparaît également comme acteur dans différents films et se distingue aussi par ses différentes compositions pour le cinéma ou encore la télévision dont la plus connue reste le thème principal de la série TV "Daktari".

Considéré comme un des plus grands batteurs de l’histoire du jazz, musicien de studio reconnu et apprécié, il les fréquentera et y travaillera jusqu’à sa mort en 1984. Accompagnateur hors pair, fin technicien, Shelly Manne sonnera la fin d’une batterie "métronome" au profit d’une batterie "mélodie".

Je ne développe pas les mélodies à l'aide des rythmes, je développe les rythmes en pensant la mélodie