Casimir Liberski prêt à descendre dans les profondeurs de son inspiration

Il ne faut pas toujours attendre les sorties d’un album pour aller à la rencontre d’un artiste. C’est ce qu’a fait Philippe Baron en rencontrant le pianiste, claviériste et compositeur belge Casimir Liberski. Après avoir connu le succès aux Etats-Unis, Casimir revient en Belgique avec dans ses valises un projet Trio qui se veut solide à long terme.

Casimir Liberski est né à Bruxelles en 1988. Dès l’âge de 13 ans, il est à la tête de son propre Trio. Dès ses premières apparitions en direct, la musique de Casimir a été décrite comme émouvante, exaltante et atypique.

Faisant partie de la jeune génération de musiciens de jazz, il a grandi avec les musiques de son temps, Grunge, Hip-Hop, électroniques mais aussi la télévision, les dessins animés, le cinéma… Il compose pour les productions de son papa, Stefan Liberski : "Bunker Paradise" en 2005 et "Tokyo Fiancée" en 2014.

De Ray Charles à Ornette Coleman

C’est avec les disques instrumentaux de Ray Charles qu’il découvre le jazz. Fan de Bill Evans au temps de ses études à l’Académie, Casimir découvrira plus tard "Change Of The Century", quatrième album studio du saxophoniste de jazz Ornette Coleman. Après plusieurs écoutes, il apprécie petit à petit la rythmique de John Coltrane qui le conduira à découvrir ensuite les productions de Red Garland et Miles Davis. Il apprendra beaucoup musicalement en rencontrant personnellement Ornette Coleman qui le mènera, malgré ses amours du début pour un jazz plutôt cool, vers un jazz plus libéré et moderne. Ornette Coleman, qui écrivait constamment, lui fera découvrir également l’importance de la composition.

7 images
Ray Charles © Maurice Seymour
Bill Evans © Fauban
Ornette Coleman © Nomo michael hoefner
Red Garland © Brian McMillen
John Coltrane © Tous droits réservés
Miles Davis ©  William P. Gottlieb

Aujourd’hui, de retour des Etats-Unis, Casimir Liberski a formé un Trio avec lequel il désire faire un bon bout de chemin musicalement. Celui-ci est composé de Cyrille Obermüller à la basse et du batteur Samuel Ber. Un Trio avec lequel il compte bien développer son travail de compositeur. Ayant besoin d’être en paix avec lui-même pour pouvoir créer et jouer sa musique, Casimir Liberski va donc enfin pouvoir "descendre dans les profondeurs de son inspiration" pour en sortir de nouvelles créations.

Ayant trouvé un espace de confort intérieur, ce jeune jazzman est donc en route pour un nouveau départ et prêt pour un nouveau voyage.

Casimir Liberski était l’invité de Philippe Baron dans son émission "Jazz" en ce début d’année 2020.

Casimir Liberski Trio interprète "Lonely Woman" composé par Ornette Coleman au Labokube à Bruxelles le 10 mars 2019.