"Barbara - Chansons pour une absente" : portrait de la dame en noir

"Barbara - Chansons pour une absente" : portrait de la dame en noir
"Barbara - Chansons pour une absente" : portrait de la dame en noir - © Tous droits réservés

A l’occasion des vingt ans de la disparition de Barbara, Arte rediffuse un documentaire délicat qui peint les contours d’une des plus grandes chanteuses françaises du XXe siècle.

 

Née le 9 juin 1930 à Paris dans une famille juive sous le nom de Monique Andrée Serf, Barbara sera marquée par les déménagements successifs dans son enfance, particulièrement ceux sous l’occupation allemande. C’est à l’adolescence, après la mort de sa mère qu’elle débute le piano et le chant. Un peu perdue, la jeune Monique découvre la musique avec émerveillement, elle envisage alors une carrière musicale. C’est dans les années 50 en Belgique qu’elle devient “Barbara”, elle passe d’abord par Bruxelles puis à Charleroi dans le local de la Mansarde. Après avoir acquis un cabaret bruxellois, elle reviendra à Paris et elle connaîtra ses premiers succès dans les années 60, alors que la vague yé-yé déferle sur le pays. 

 

Barbara est une artiste inimitable, mystérieuse et sensible à la fois, elle chante comme personne les affres de l’existence, de sa propre vie. Elle entretiendra une relation très particulière avec son public, qu’elle qualifie de sa “plus belle histoire d’amour”. Cet émouvant documentaire est un mélange d’interviews rares, de captations de concerts et d’images archives.

 

“Barbara - Chansons pour une absente” a été réalisé par Cyril Leuthy. Il est à voir sur Arte.