Ardentes au troisième jour: deux filles, des larcars et des superstars

Ambiance aux Ardentes 2012
Ambiance aux Ardentes 2012 - © photo Johan Lolos - Belgian Music Festivals

Espiègles, délurées, vintage, disco, bobo un peu, les Brigitte sont l’atout féminin de ce samedi en bord de Meuse. Programmées parmi une floppée de ‘lascars superstars’, les deux belles de jour affirment une féminité résolument dans l’air du temps. A l’affiche de ce samedi, beaucoup de garçons donc, avec notamment JoeyStarr, 50Cent, Dan San, Romano Nervoso, The Experimental Tropic Blues Band, Jon Spencer et Joshua.

 

Sur la scène principale des Ardentes juste avant leur ami JoeyStarr, les Brigitte sont un vrai phénomène. Bourrées d’auto-dérision et d’humour glamour, les deux bombes de caractère ont illuminé ce troisième jour de festivités. Sylvie (la brune) et Aurélie (la blonde) passent du pop-folk au beat box et ne renient pas un penchant irrésistible pour un disco glam qui n’est pas sans rappeler des ABBA ou une Donna Summer.

Leur version lascive de " Ma Benz " de NTM, est reprise en choeur par toutes les filles de l’assemblée (on a vu trois générations de femmes entonner le déjà culte ‘Laisse-moi zoom zoom zang’) et nous laissait espérer une apparition de JoeyStarr pour un trio frenchy et détonnant. Le rappeur était bien backstage pour soutenir les Brigitte, mais le trio sera partie remise...

C’est un Joey en pleine forme que l’on verra débarquer à 23 heures précises avec son crew et Nathy, le jeune toaster prodige et bondissant.

Gare au Jaguar! De retour aux Ardentes pour la deuxième fois, Didier Morville, alias JoeyStarr (ou, au choix, " Jaguarr Gorgone ", " Double R ", " L'Expert de la Maison Mère ", " le BOSS " ou " La grosse caisse "), donne le ton en lançant un rocailleux " Ca ne sent pas le pétard mouillé à Liège ".

Entier et généreux, Joey prend possession de la main stage avec une énergie animale et gratifie Liège d’un concert absolument bluffant, que l’on soit fan de la première heure ou juste curieux de découvrir ‘en vrai’ le vilain petit canard de la scène francophone.

JoeyStarr passera le relais au monstre sacré du gangsta rap, j’ai nommé Fifty Cent.

Le ‘king du rap game’ est en pleine forme malgré son récent accident de la route qui avait un moment remis en question sa présence aux Ardentes.

Pour fêter dignement son anniversaire et la sortie de son nouvel album, "5: Murder by Numbers ", Curtis James Jackson III assènera un bon gros son qui fera vibrer le parc Astrid, alors plongé sous une pluie battante. Mais qu’à cela ne tienne, le rappeur de Southside assure un show musclé et absolument jubilatoire qui tiendra le public liégeois en haleine plus d’une heure durant. Un public trempé comme une soupe, mais heureux d’avoir bravé les éléments pour vivre ces moments inoubliables avec Mister 50 centimes, dont le talent, quoiqu’on en dise, vaut son pesant d’or.

 

Catherine Colard

Belgian Music Festivals