"Arctic Riff" du Marcin Wasilewski Trio, des esquisses libres, remplies d’improvisations spontanées et de quelques solos inspirés

Rencontre avec le pianiste Marcin Wasilewski à l’occasion du 25e anniversaire de son trio qui sort fin juin un nouvel album avec le saxophoniste américain Joe Lovano : "Arctic Riff". Pour l’occasion, Lovano a fait spécialement le voyage depuis New York en août dernier vers le studio La Buissonne du Sud de la France. Le producteur Manfred Eicher, du label ECM était sur place pour superviser personnellement l’enregistrement.

Parmi les différentes manières de se faire un nom en jazz, il y a le fait d’être hébergé par un label renommé. Le label ECM est l’un des plus prisés et, pour un jeune pianiste comme Marcin Wasilewski, c’est une consécration. Dans son jeu, Wasilewski est fortement influencé par Keith Jarrett, le pilier d’ECM, et, derrière lui, par le romantisme des Chopin et Liszt.

Le trio de Marcin Wasilewski est un groupe hors du commun : un pianiste au toucher délicat et au phrasé élégant, une contrebasse moelleuse, une batterie millimétrée dans la ponctuation et la rupture : la Pologne nous offre un lumineux trio qui se bonifie avec le temps. La connivence et l’alchimie qui se dégage de la musique de ses membres s’explique par le fait que les musiciens jouent ensemble depuis longtemps, seuls ou aux côtés du trompettiste Tomasz Stanko, du batteur Manu Katché, du guitariste Jacob Young ou des saxophonistes Jan Garbarek ou Joe Lovano.

Pas d’effets inutiles, pas de démonstrations virtuoses

Sur ce nouvel album, le trio alterne les envolées lyriques et énergiques avec des passages marqués par la douceur et les textures vaporeuses. L’essentiel de leur répertoire est construit autour des compositions du leader même si le groupe aime aussi reprendre quelques standards de la pop écrits par Bjork, Prince ou Sting.

Martin Wasilewski était au micro de Patrick Bivort dans "Classic 21 Lounge" sur Classic 21.