Adepte des grands écarts, Dorian Dumont revisite les compositions d’Aphex Twin

C’est à Bruxelles que ce pianiste français né à Montpellier est venu s’installer il y a 15 ans, voulant rejoindre le pays d’un pianiste qu’il affectionne particulièrement, Eric Legnini. Dorian Dumont, un musicien curieux qui participe à de nombreux projets aux styles variés et membre incontournable de la formation électro jazz ECHT !.

 

Jazz, chanson française, Hip-Hop, Musique électronique… ce touche à tout vient de sortir son dernier album "Aphexions" paru chez W.E.R.F. Records. Un album hommage au travail du compositeur britannique Richard Davis James alias Aphex Twin, un petit génie précoce dans le monde de la musique électronique.

 

Des compositions très subtiles qui ont inspirées Dorian Dumont

Le but n’était pas juste de reprendre Aphex Twin et le transposer au piano. Mon parti pris était de me l’approprier. Je me suis mis à le retranscrire comme on pourrait retranscrire des solos d’Oscar Peterson ou Bill Evans.

Avec " Aphexions ", Dorian Dumon propose donc un album original qui, contrairement ce à quoi on aurait pu s'attendre, ne contient pas d'électronique. Dorian Dumont transcrit soigneusement une large sélection de musique de Richard David James au piano à queue, donnant aux chansons une toute nouvelle dimension. Des classiques raves comme "Polynomial-C" et "Xtal" sont dépouillés jusqu'au noyau tandis que sur des morceaux comme "Nannou", "Kesson Daslef" ou "Fingerbibb", il reste fidèle à l'esthétique minimaliste des morceaux originaux.

 

Pianiste de jazz accompli, il improvise sur les différents thèmes et y injecte ici et là une teinte de blues. En conséquence, ce disque hommage capture à la fois la beauté simple et la complexité indisciplinée d'Aphex Twin. Mais surtout, cela ressemble à une nouvelle musique rafraîchissante qui met immédiatement Dorian Dumont sur la carte en tant que pianiste solo !

Dorian Dumont était l’invité de Philippe Baron dans son émission "Jazz" sur Musiq3.