5 petits bijoux des Trans musicales de Rennes 2017

Tshegue
Tshegue - © Tous droits réservés

Certains d'entre eux viennent de débuter, d'autres viennent de capter la lumière après quelques années, cinq groupes ont retenu tout particulièrement notre attention aux trans musicales édition 2017. Des singularités, des talents, ces groupes sont à découvrir aux plus vite. 

Altin Gün

Turquie/Pays-Bas

Le groupe qui déterre le rock psychédélique turc des seventies a fait sensation vendredi soir au Parc Expo, comme nous en parlions ici. Formé il y a un an par le bassiste Jasper Verhulst, Altin Gün est composé de musiciens inspirés à l’image d'Erdinc Ecevit Yildiz au saz et d’une chanteuse à la présence sans pareil, Merve Dasdemir. Le groupe se rapproche musicalement du rock anatolien même s’il n’en revendique aucun rapprochement politique, et lui amène un nouveau souffle que l’on pourrait qualifier de post-rock turc psychédélique. 

 

Altin Gün passera à la Machine du Moulin Rouge à Paris pour Les Nuits Zébrées le 15 décembre et fera aussi plusieurs dates aux Pays-Bas (plus de détails ici).

 

Tank and the Bangas

Etats-Unis

Tarriona Ball est la chanteuse à la tête de ce groupe de la Nouvelle-Orléans. Avec un esprit tantôt jazz, tantôt soul, tantôt r’n’b, Tank and the Bangas va titiller les racines et devient germe de la musique afro-américaine en proposant un show unique. Les deux chanteuses passent du rap à des crescendos vocaux dignes des plus grandes divas, c’est classe, drôle et plein d’émotions. 

 

The Daniel Wakeford Experience

Royaume-Uni

Comme son appellation l’indique, le groupe s’est composé autour de Daniel Wakeford, rockeur à l’accent bien britannique et à l’énergie à la fois brute et retenue. Il délivre une musique très empreinte du rock des 60s avec une touche de modernité et de singularité. Daniel Wakeford est devenu très rapidement le porte-drapeau des artistes autistes britanniques et la preuve que le trouble n’empêche en rien le talent musical. Le chanteur originaire de Brighton est même une vraie célébrité dans son pays.

 

The Daniel Wakeford Experience sera à l’Aéronef de Lille le 27 février prochain et se produira avant à Brighton (plus d’informations ici).

 

Tshegue

France/République démocratique du Congo

Le duo parisien va puiser dans des sonorités à la fois traditionnelles africaines, transe et rock pour proposer un afro-punk remanié, rythmé et fiévreux, une vraie révélation. Fiers de leur premier EP “Survivor”, Faty Sy Savanet et Nicolas Dacunha se sont déjà produits à We Love Green cet été et ils confirment aux trans leur génie à la croisée des chemins. Leur musicalité tient dans l’utilisation des percussions et la tonalité vocale, deux ingrédients euphorisants particulièrement efficaces.

 

Tshegue sera au Hasard Ludique à Paris le 15 décembre (plus d’informations ici).

 

Hello, Psychaleppo!

Syrie

Installé à Beyrouth, Hello, Psychaleppo! est une des révélations de la musique électronique syrienne de ces dernières années. Le producteur Samer Saem Eldahr de son nom de ville réussit à conjuguer les harmonies orientales avec une nappe drum and bass dense et planante. Le jeune homme qui a suivi un parcours artistique a une volonté de moderniser la musique arabe et compose ses titres de façon très orientale. Hello, Psychaleppo! est un petit ovni qui se trouve lui aussi au carrefour des inspirations pour proposer une musique organique, faite de tissus vivants.

 

 

Les 39es Rencontres Trans musicales de Rennes 2017 c’était du 6 au 10 décembre.