24 et 26 octobre 1960, la folle session d'enregistrement de John Coltrane

Une session d’enregistrement, 3 albums. On ne peut pas dire que John Coltrane n’a pas rentabilisé ses 2 jours de studios. Nous sommes le 24 octobre 1960 et son Quartet va débuter l’enregistrement de nombreux morceaux qui vont déboucher sur 3 albums.

Cette session va se dérouler les 24 et 26 octobre 1960 à l’Atlantic Studios de New York. Nous sommes au beau milieu de la période où le saxophoniste enregistre pour le label Atlantic avant son passage chez Impulse ! Point commun entre les 3 albums, le Quartet : John Coltrane au saxophone soprano et ténor, McCoy Tyner au piano, Steve Davis à la basse et Elvin Jones à la batterie.

"Coltrane Plays The Blues"

John Coltrane signe 5 des 6 morceaux de l’album. Le seul n’étant pas de lui ouvre l’opus, "Blues To Elvin" composé par son batteur Elvin Jones. "Blues To Bechet", rend hommage au saxophoniste Sidney Bechet (il décédait un an plus tôt) dans son jeu au saxophone soprano accompagné uniquement de la batterie et de la contrebasse. "Blues To You" flirt avec l’atonalité et permet un bel échange entre Coltrane et Jones, le duo star de ces sessions. L’hypnotique "Mr. Day" n’est pas sans rappeler le morceau "Dahomey Dance" en plus rythmé. "Mr. Syms" est une ballade dans laquelle Coltrane évoque musicalement le classique "Summertime", un standard du jazz qu'il revisitera d'ailleurs sur l'album "My Favorite Things" enregistré lors des mêmes sessions. Enfin "Mr. Knight" nous transporte musicalement vers l’Inde et l’Afrique.

"Coltrane's Sound"

Celui-ci comprend 6 plages dont 4 sont des compositions de John Coltrane. Après la swinguante plage d’ouverture "The Night Has a Thousand Eyes", le Quartet nous convie à une promenade relaxante à Manhattan au "Central Park West". La composition "Equinoxe" est devenue au fil du temps un standard du jazz, un titre repris par Pharoah Sanders, Roy Haynes, James Carter… Une fois encore, la présence d’Elvins Jones sera un véritable catalyseur pour John Coltrane et vice versa.

"My Favorite Things"

Parmi les 3 albums enregistrés en 1960, c’est celui qui connaîtra le plus grand succès, devenant un incontournable de la discographie de Coltrane et de la musique modale. Ici seulement 4 plages mais quelles plages ! "My Favorite Things" de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, une composition écrite par le duo pour la comédie musicale "La Mélodie du Bonheur". Pour John Coltrane, c’était la meilleure prise de toute la session. Une valse qu'il prenait plaisir à jouer lentement et qui sonne comme une évidence de la bouche du saxophoniste, mettant en valeur l’utilisation du saxophone soprano. Ensuite vont s’enchaîner 3 autres standards "Ev’ry Time We Say Goodbye" de Cole Porter, "Summertime" et "But Not For Me" des frères Gershwin. Ces 2 derniers titres laissant une grande liberté d’interprétation pour Coltrane et son Quartet.

Bonne écoute !