1 an d'Apple Music, et 37 ans de Walkman, le point sur la musique portable

Apple Music sur l'iPhone 6
Apple Music sur l'iPhone 6 - © courtesy of Apple

Apple est célèbre pour arriver le dernier sur un segment pour finalement tirer son épingle du jeu plus avantageusement que les autres. Les lecteurs mp3 portables existaient bien avant l'iPod. Le marché était inondé de téléphones à écrans tactiles et de PDA avant l'iPhone. Il en va de même pour le streaming. Pandora et Spotify étaient là avant Apple Music, qui fête son premier anniversaire et ne propose pourtant toujours pas de formule freemium, dispose de 15 millions de souscriptions et s'offre des exclusivités majeures, le tout à une époque où le secteur musical est officiellement passé au numérique.

Selon son dernier rapport, publié au mois d'avril, la Fédération internationale de l'industrie phonographique, qui représente internationalement les intérêts du secteur de la musique, les recettes du numérique représentent aujourd'hui 45% de toutes les recettes générées par la musique (contre 39% pour les supports physiques) - 6,7 milliards de dollars. Une hausse de 10% par rapport aux résultats du numérique l'année dernière. Cette augmentation est principalement due au succès croissant du streaming.

Ces 18 derniers mois, Amazon Prime Music, YouTube Red et la nouvelle version de Tidal sont apparus aux côtés d'Apple Music. L'explosion de l'offre a favorisé la démocratisation du streaming.

Le plus grand moteur reste toutefois l'omniprésence mondiale et croissante du smartphone. Ces deux facteurs ont offert au secteur musical sa première véritable hausse de recettes en 20 ans. Ainsi, sur 19 marchés, le numérique est devenu la principale source de revenus des artistes et des labels.

De nouveaux chiffres du Global Web Index (GWI) publiés cette semaine montrent que la majorité des internautes adultes du monde (63%) utilise les services de streaming musical.

Néanmoins seul 1 sur 10 paie à cette fin. En termes de souscriptions, Spotify reste leader avec 30 millions d'abonnements au service exempt de publicité. Mais le site a mis six ans à atteindre ce chiffre. Apple a fait la moitié du chemin en seulement 12 mois.

Les chiffres de GWI montrent aussi que plus l'utilisateur est jeune, plus il est enclin à streamer de la musique (la plus forte concentration se situe dans le groupe des 16-24 ans). Les internautes plus âgés sont davantage susceptibles d'effectuer des téléchargements payants (qui représentent encore 20% des recettes internationales en termes de musique). La situation est donc totalement gagnante pour Apple grâce à iTunes.

S'il est clair que le secteur est sur le point de connaître une nouvelle grande révolution dans la consommation de musique, l'idée du streaming et du partage de musique est, elle, loin d'être neuve.

Ce week-end marque aussi le 37e anniversaire du Walkman de Sony. À sa commercialisation le 1er juillet 1979, cet objet ne se présentait pas comme un système stéréo individuel mais comme un appareil destiné à faire découvrir sa musique à ses amis. Les premiers Walkmans étaient livrés avec une double entrée jack pour que deux personnes puissent écouter de la musique simultanément. Un bouton de coupure du son et un micro intégré permettaient aux deux auditeurs d'échanger des commentaires.

À noter qu'Apple serait en pourparlers pour acquérir Tidal, selon une information du Wall Street Journal, jeudi 30 juin.