Tomoki Sakata : portrait du 4e lauréat du Concours Reine Elisabeth 2021 piano

Ce soir, place au premier Japonais de ces finales. Tomoki Sakata est né à Nagoya il y a 27 ans. Depuis 2014, il suit les cours de Arie Vardi à Hanovre.

De mars à juillet 2020, durant le premier confinement, il a profité de son isolement pour étudier de nouvelles pièces et regarder des DVDs d’opéras. Ensuite, dès juillet, le Japon a repris ses activités normales et il y a donné des concerts pour se préparer au Concours Reine Elisabeth.

pour revoir les prestations de Tomoki Sakata lors des épreuves précédentes

Lorsque nous l’avons visité dans sa famille d’accueil, il nous a joué un extrait du Concerto n° 2 de Brahms, œuvre qu’il va interpréter lors de sa finale et qu’il a travaillée avec Paul Badura-Skoda à Vienne. Pour lui, ce concerto est une des plus belles pièces du répertoire pianistique. Il n’aurait pas imaginé jouer une autre œuvre en finale de son concours préféré.

 

 

Lorsqu’il s’assied au piano, on a l’impression que Tomoki s’échappe vers un autre monde. Dans son interprétation, il nous prouve à tout moment que chaque note n’a pas été écrite par hasard. Chaque intention, chaque émotion se lit sur son visage. Il est tellement pris par sa musique qu’il vit dans sa bulle et nous entraîne dans son monde, dans son jardin intérieur.

Si le centre de sa vie est la musique, il aime aussi retomber sur terre, se promener et bien manger.

Alors que certains musiciens appréhendent la mise en loge à la Chapelle Reine Elisabeth pour y apprendre le concerto imposé, Tomoki y voit surtout l’occasion de mener une vie plus calme, sans contact avec le monde extérieur. Un moment privilégié avec son meilleur ami, son piano. Comme il le dit si bien, Bach et Brahms n’avaient pas de téléphone ! Il peut facilement vivre sans les moyens de communication actuels.

Il est évidemment ravi d’avoir été sélectionné pour les finales d'un concours aussi prestigieux que le Concours Reine Elisabeth, mais il ne fait pas du premier prix son obsession. Son but le plus précieux est de profiter au maximum de la musique.

Tomoki Sakata sera ce soir en finale du Concours Reine Elisabeth.

 

Pour en savoir plus sur Tomoki Sakata, retrouvez ici son interview intégrale

A la question, quels sont vos compositeurs préférés, Tomoki Sakata renvoie directement à l'époque romantique, Chopin, Brahms, Liszt ou Schuman, qui sont ses compositeurs préférés, mais il apprécie également la période post-romantique où l'on retrouve plus tard, les compositeurs français comme Fauré, Debussy, Ravel..

Et jouer sans public, c'est quelque chose qu'il regrette mais il a été heureusement surpris d'entendre durant les épreuves précédentes, les applaudissements du jury. Normalement, le jury n'applaudit pas lors d'un concours. Ici, certes ce n'était pas de gros applaudissements mais c'était sympathique, et ça rappelait que les membres du jury sont non seulement des musiciens mais également des êtres humains, avec lesquels on peut partager la beauté de la musique.