Que faut-il retenir de la demi-finale du mardi 7 mai ?

Camille De Rijck et Elsa de Lacerda à Flagey
Camille De Rijck et Elsa de Lacerda à Flagey - © RTBF

Les impressions de Camille De Rijck et Elsa de Lacerda sur les prestations des demi-finalistes du mardi 5 mai.

Tout d'abord, Daniel Kogan, à propos duquel le public a découvert qu'il était le petit fils de Leonid Kogan, qui avait remporté le 1e prix du Concours Reine Elisabeth en 1951. Daniel Kogan est un demi-finaliste attachant, il a montré une forte personnalité, et une interprétation très originale avec une cadence déjantée.

Elly Suh, elle, a impressionné la salle, par sa virtuosité et sa simplicité, dans son récital.

Ji Won Song a enchanté Elsa de Lacerda par son interprétation de Mozart, qu'elle a joué comme un vrai opéra, avec spontanéité et un son parfait.

Enfin, l'Ukrainien Vasyl Zatsikha est un candidat à suivre, ne fût-ce que par la dualité de sa performance, un musicien grand et vigoureux offrant une voix musicale légère, toute en finesse et en subtilité.