Portrait de Xiao Wang, finaliste

Xiao Wang, portrait du finaliste
Xiao Wang, portrait du finaliste - © Tous droits réservés

Xiao Wang est né en Chine en 1986, à 28 ans, c'est le plus âgé des finalistes. Il se présente ce soir en Finale du Concours Reine Élisabeth, sur la scène de la salle Henry Le Boeuf.

Formé dans son pays natal, au Conservatoire de Beijing, Xiao Wang a ensuite rejoint la classe de Joseph Silverstein, au Curtis Institute of Music, avant de se perfectionner à la Manhattan School of Music, auprès de Lucie Robert. Il a participé à des master classes avec, entre autres, Claude Franck, Menahem Pressler et Pamela Franck. En 2012, il remporte le Concours International Szigeti, puis, en 2015, le Concours International Heida Hermanns.

Xiao Wang s’est produit au Gewandhaus de Leipzig, au Carnegie Hall de New York, avec des orchestres tels que l’Orchestre philharmonique Kodály, l’Akademisches Orchester de Leipzig, le New York Philharmonic Orchestra, sous la baguette de chefs comme Andreas Ligeti ou David Gilbert. On a également pu l’entendre au Budapest Spring Festival et au Texas Music Festival. En tant que chambriste, il a joué avec Philippe Entremont et l’American String Quartet.

Instrument : Giuseppe Giovanni Battista Guarneri (ca 1730), prêté par Aguang Chen

De ce portrait on en apprend un peu plus sur la personnalité du violoniste : Xiao Wang est chinois, il n'a ni frère ni soeur, à cause de la politique de l'enfant unique en Chine, il a été élevé par ses grands parents, et c'est sa tante qui lui a appris à jouer du violon. Il est très attaché à sa famille, sa tante lui a fait la surprise de venir le voir après les premières sélections, et elle reviendra le soutenir en finale avec sa mère.

Il est très content de participer au Concours Reine Elisabeth, c'est un excellent moyen de se faire connaître et de montrer au public sa manière de percevoir la musique.