Portrait de William Ching-Yi Wei - finaliste

William Ching-Yi Wei
William Ching-Yi Wei - © Tous droits réservés

Le premier finaliste à se présenter devant le jury, en Finale du Concours Reine Élisabeth 2015 est le chinois William Ching-Yi Wei. Portrait.

Formé dans son pays natal, William Ching-Yi Wei étudie, depuis 2012 et encore aujourd’hui, à la Juilliard School de New York, dans la classe de Kang Hyo et Lee I-Hao. En 2012, il remporte le Concours National de Taïwan, puis l’année suivante, le Concours International Thomas and Evon Cooper (Cleveland), ce qui lui permet de se produire avec l’Orchestre de Cleveland au Severance Hall. Il obtient également le 1er Prix du Concours de Concertos organisé par la Juilliard School. Passionné de musique de chambre, il a participé au New York Symphony Chamber Music Program, et s’est ainsi produit en quatuor à cordes, au Carnegie Hall (New York).

Instrument : Giovanni Battista Guadagnini (1785), prêté par la fondation Chi Mei Culture

Le portrait de William Ching-Yi Wei

William Ching-Yi Wei nous parle directement de son amour pour son instrument, un Guadagnini (1785), avec lequel il a l'impression qu'il peut tout jouer. C'est en allant à 4 ans, à un concert avec ses parents, qu'il a découvert le violon.

Il explique que son professeur, à la Juilliard School, l'a fait travailler beaucoup pour le Concours, mais une fois qu'il a été sélectionné, il lui a seulement dit de profiter du moment. La première sélection a été difficile pour lui, il a vraiment cherché à s'imposer par sa personnalité.

Il attend la Finale avec beaucoup d'impatience, parce que c'est la première fois qu'il joue avec un orchestre.

Et aussi