Portrait de Seiji Okamoto

Seiji Okamoto
Seiji Okamoto - © Ingrid Otto

Seiji Okamoto a 24 ans, il vient du Japon. Il étudie pour l'instant à Berlin, à la Hochschule Musik Hanns Eisler.

Il n'a pas que le violon dans la vie, il aime aussi la cuisine et le foot

Ce soir, en finale, il interprétera le concerto de Sibelius, parce que c'est un de ses préférés, cette oeuvre le fait toujours pleurer parce qu'elle est très émouvante

Enfant, Seiji Okamoto se voyait joueur d'échecs, footballeur ou astronaute, mais à l'âge de 3 ans, c'est une amie qui lui a fait découvrir le geste du violoniste et il a été conquis. Il a appris l'instrument par la méthode Suzuki, et s'il n'était pas assidu à la pratique quotidienne, il a été soutenu par sa famille et ses professeurs.

Selon lui, un musicien doit non seulement apprendre un morceau de musique, mais également le « ressentir », afin que le public puisse percevoir la personnalité du musicien. Et s'il sourit toujours sur scène, c'est parce que c'est un « truc » psychologique qui lui permet de rester calme et décontracté

le portrait sonore de Musiq'3