Portrait de Fumika Mohri - 6e lauréate du Concours

Fumika Mohri
Fumika Mohri - © Tous droits réservés

La première candidate à se présenter en Finale, Fumika Mohri est japonaise, née en 1994, et ce soir, elle a proclamée 6e lauréate du Concours Reine Elisabeth.

Après avoir obtenu son diplôme de soliste, l’an passé, à la Toho Gakuen School of Music, Fumika Mohri poursuit actuellement sa formation auprès de Harada Koichiro et Mizuno Sachika, et à l’Université Keio.

Elle remporte, en 2012, le Concours International de Séoul, et est 2e lauréate, en 2015, du Concours International Paganini de Gênes. Fumika Mohri a collaboré avec des orchestres tels que les Orchestres symphoniques d’Osaka, de Tokyo, de Corée, les Orchestres philharmoniques de Tokyo et de Kanagawa.

Elle s’est produite aux Festivals internationaux de Miyazaki et de Takefu, ainsi que lors d’une tournée de récitals en Corée, en 2013. Elle a participé à des master classes, entre autres à l’Ishikawa Music Academy (Japon), au Great Mountains Music Festival (Corée) et au Festival Pablo Casals de Prades (France).

Instrument : Poggi (ca 1950)

Le portrait de Fumika Mohri

Fumika Mohri est japonaise, elle a commencé le violon à l'âge de 3 ans, en s'inspirant de son père qui était lui-même violoniste. Pour elle, le son du violon est très similaire à celui de la voix humaine, il est très chaleureux.

Ses compositeurs préférés sont allemands, comme Brams ou Beethoven.. L'imposé de Michael Jarrell l'a un peu surprise, parce qu'il y avait énormément de notes, sur un tempo très rapide.

Elle se prépare psychologiquement et physiquement en dormant bien, en mangeant sainement, et elle sait que ses parents suivront sa prestation en streaming, sur internet.

Et aussi