Le portrait de Luke Hsu

Luke Hsu à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth
2 images
Luke Hsu à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth - © Ingrid Otto

Luke Hsu a 28 ans, il est américain, c'est la deuxième fois qu'il se présente au Concours Reine Elisabeth. La première fois, il avait un peu paniqué parce qu'il avait été tiré au sort le premier. Mais il n'avait pas été au-delà de la première épreuve.

Et pour cette édition-ci, il a de nouveau été tiré au sort le premier !

La mère de Luke est violoniste, et c'est grâce à elle qu'il a commencé le violon, à l'âge de 7 ans. Il l'avait entendue répéter les « Sonates et Partitas » de Bach, et il avait trouvé cela tellement beau qu'il a su tout de suite que c'était cela qu'il voulait faire.

Il joue sur un violon de 1781, un Fernando Gagliano, un instrument « éclatant » qui correspond bien à sa personnalité, et qu'il considère comme son meilleur ami.

Il se présente comme un « introverti », il n'aime pas faire la fête après un concert ou une compétition parce qu'il donne tout, et qu'après, il se sent tellement vide qu'il doit se reposer.

Ce soir, en finale, il jouera le concerto de Tchaikovsky, une oeuvre qu'il a commencé à jouer à l'âge de 15 ans, puis qu'il a laissé de côté jusqu'à ces dernières années jusqu'à le retrouver comme un vieil ami.

Le portrait sonore de Musiq'3