La soirée du 12 mai avec Apolline des 6

La soirée du 12 mai avec l'un des 6
La soirée du 12 mai avec l'un des 6 - © RTBF Musiq3

Le concert commence avec le Coréen Chi Ho Han. Il nous propose une version du concerto nr. 21 de Mozart soignée et dans le fond du clavier. Sa musique respire mieux qu'aux éliminatoires.
San Jattakarn, candidat originaire de Thaïlande, poursuit avec le même concerto de Mozart. On entend beaucoup de rubato dans ses cadences qu'il traite réellement comme des improvisations. J'ai eu l'occasion de discuter avec ce candidat après sa prestation aux éliminatoires et il m'a expliqué qu'il étudiait aux États Unis car la culture de la musique classique était peu développée dans son pays. Dans son concerto, on entend qu'il appuie les dissonances, comme s'il les envisageait comme des "blue notes" de jazz américain.

Pause un peu spéciale pour moi car je donne ma première interview pour la radio. C'était très sympa, à refaire!! :D

C'est la Coréenne Yoonji Kim qui introduit la seconde partie. Elle nous propose un récital très chantant, de beaux moments d'intimité dans Chopin et de grands élans de puissance dans Skryabin. Pour la première fois, je peux suivre l'oeuvre imposée sur la partition, et cela me donne un tout autre regard sur la prestation. Je n'ai pas saisi dans la version de Yoonji Kim toutes les couleurs, les effets et les ambiances qu'il était possible de trouver, comme si elle n'avait pas compris le langage du compositeur.

Clôturons la soirée avec le récital de Nadezda Pisareva. Elle commence son récital par l'oeuvre imposée de Fabian Fiorini et je retrouve dans son interprétation une meilleure compréhension du texte que chez la candidate précédente, mais je ne suis pas transportée. Pour le reste du récital, je retiendrai les couleurs et la grande précision dans son toucher pianissimo chez Ravel, les contrastes extrêmes et la folie dans Schumann, le tout pour un résultat pétillant!