La sensualité du violoncelle

La sensualité du violoncelle
La sensualité du violoncelle - © RTBF

Le violoncelle a la réputation d’être un instrument sensuel et charnel, à la fois par ses formes proches d’un corps humain mais aussi par sa sonorité rappelant la voix humaine et par la manière dont le violoncelliste enlace son instrument et fait corps avec lui.

C’est un instrument qu’on porte sur soi, le spectateur peut avoir l’impression de 2 corps qui se marient et n’en font plus qu’un.

Bernard Meillat évoque même des manières de jouer jugées indécentes, certaines violoncellistes donnant l’impression de faire l’amour avec leur violoncelle et donnant libre cours à tous les fantasmes masculins.

Mischa Maisky rappelle que le violoncelle est féminin dans la langue russe.

Gautier Capuçon évoque la relation avec son instrument de façon plus poétique tandis que l’interprétation de Suzanne Vermeyen des Bachianas Brasileiras de Villa Lobos et d’un tango de Piazzolla ramène le débat sur un terrain onirique et subtil.