Kana Okada, finaliste 2016

Kana Okada
2 images
Kana Okada - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Née en 1991 au Japon, Kana Okada donne son premier récital à 9 ans. Elle poursuit ensuite sa formation pianistique au Conservatoire national supérieur de Paris. Aujourd’hui encore, elle continue d’apprendre auprès de Frank Braley, le charismatique gagnant du Reine Elisabeth 1991 et membre du jury 2016.

Kana Okada est lauréate du Concours d’Epinal en France, du Concours Francis Poulenc et du Piano Campus. Elle a joué aux Etats-Unis, au Japon, en Belgique, en France, en Italie, au Maroc, en Allemagne.

 

En 2016, elle est finaliste du Concours Reine Elisabeth. Retrouvez ici ses prestations.

En Finale : l'imposé

Claude Ledoux : A Butterfly's Dream [Kana Okada - Orchestre National de Belgique - Marin Alsop]

En Finale : le Concerto

Sergey Rachmaninov : Concerto n. 2 en ut mineur op. 18 (Moderato, Adagio sostenuto, Allegro scherzando) [Kana Okada - Orchestre National de Belgique - Marin Alsop]

Demi-finale

Concerto :
WOLFGANG AMADEUS MOZART : Concerto n. 21 en ut majeur KV 467
[ALLEGRO MAESTOSO • ANDANTE • ALLEGRO VIVACE ASSAI] (cadenze : K. Okada)

Récital :
FABIAN FIORINI : Tears of Lights
JEAN-PHILIPPE RAMEAU : Les niais de Sologne
SERGEY RACHMANINOV : Variations sur un thème de Corelli op. 42
FRANCIS P OULENC : Novelette n. 1 : Modéré mais sans lenteur (Trois novelettes)
FRANCIS POULENC : Improvisation n. 3 in b | Improvisation n. 3 en si mineur
ELLIOTT CARTER : Caténaires (Two toughts about the piano)