Eva Rabchevska, finaliste

Eva Rabchevska en demi-finale
2 images
Eva Rabchevska en demi-finale - © RTBF

Eva Rabchevska est née en 1996, et elle vient d'Ukraine.

Né à Lviv en 1996, elle est diplômé de l’école de musique spéciale de Kiev et elle a poursuivi ses études au Conservatoire d’État de Bratislava. Actuellement, elle étudie avec le professeur Zakhar Bron à la faculté de musique Queen Sofía de Madrid.

En tant que soliste, elle a joué avec différents orchestres, dont l'Orchestre de chambre de Bratislava, l'Orchestre Philharmonique de Gyor, l'Orchestre symphonique de la radio slovaque et l'Orchestre symphonique d'Olomouc, entre autres.

Elle a remporté de nombreux prix, tels que le 2e prix du concours international de violon David Oistrakh à Moscou, en Russie (2010), le 2e prix du concours de violon Carl Flesch à Mosonmagyarovar, en Hongrie (2013), le 1er prix du Karol Lipinski et le Concours International Henryk Wieniawski pour les jeunes violonistes à Lublin, Pologne (2015) et le 1er prix du concours international «Jeunes virtuoses» à Sofia, Bulgarie (2017).

finale - le concerto

Johannes Brahms : Concerto en ré majeur op. 77 (Allegro non troppo, Adagio, Allegro giocoso, ma non troppo vivace) 

finale - l'imposé

« Fidl » de Kimmo Hakola

l'interview après la finale

deuxième épreuve - le récital

Bram Van Camp : Scherzo - Bagatelle 

Eugène Ysaÿe : Allegretto poco scherzoso | Finale con brio (Sonate en sol mineur op. 27/1)

Claude Debussy : Sonate en sol mineur (Allegro vivo, Intermède, Finale)

Eugène Ysaÿe : Caprice d'après l'étude en forme de valse op. 52 de C. Saint-Saëns

l'interview bord de scène après le récital

deuxième épreuve - le concerto

Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto n. 5 en la majeur KV 219 (Allegro aperto, Adagio, Rondeau)

l'interview bord de scène après le concerto

première épreuve

Johann Sebastian Bach : Adagio - Fuga : Allegro (Sonate n. 1 en sol mineur BWV 1001) 

Ludwig van Beethoven : Allegro assai (Sonate n. 8 en sol majeur op. 30/3)

Nicolò Paganini : Caprice n. 1 en mi majeur (24 Caprices pour violon solo op. 1)

Nicolò Paganini : Caprice n. 7 en la mineur (24 Caprices pour violon solo op. 1)