Après la proclamation des finalistes

Les 12 finalistes sur la scène du Studio 4 à Flagey
Les 12 finalistes sur la scène du Studio 4 à Flagey - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Cette fois il ne sont plus que 12. Quelques larmes discrètes sur les joues de candidats qui n'iront pas plus loin... Et de grands sourires sur les visages des 12 finalistes. Parmi eux, la japonaise Kana Okada, diplômée du Conservatoire Supérieur de Paris.

"C'est comme un rêve, je ne réalise pas vraiment, mais je suis très très très contente d'être parmi les finalistes..

- vous vous y attendiez ?

- non ! enfin si, j'ai espéré, mais comme il y a tellement de gens très forts, des artistes magnifiques, alors  je pensais que c'était très difficile de survivre jusqu'à la finale.."

Japonais, croate, coréens, américains, italien.. chaque pianiste vit le concours à sa manière, avec plus ou moins de stress. Le candidat russe Dmitri Shishkin, l'un des favoris, a l'air tout à fait détendu :

"Pour moi, ce concours, je le vis plutôt comme un récital que comme une compétition. C'est une ambiance très calme, et vous pouvez le sentir très facilement quand vous êtes sur scène. C'est un grand plaisir de jouer ici".

A partir de ce lundi, les finalistes entreront au compte goutte à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, à Waterloo. Il devront apprendre seuls, coupés de tout, l'imposé qu'ils joueront lors de la finale, la dernière semaine de mai, au Palais des Beaux Arts de Bruxelles.