2e soirée de Finale du Concours Reine Elisabeth, avec Stephen Kim et Ji Won Song

2e soirée de Finale du Concours Reine Elisabeth, avec Stephen Kim et Ji Won Song
2e soirée de Finale du Concours Reine Elisabeth, avec Stephen Kim et Ji Won Song - © Tous droits réservés

Ce mardi, c'est la deuxième soirée de finale du concours Reine Elisabeth de violon. Comme chaque soir, deux candidats joueront sur la scène du Palais des Beaux Arts de Bruxelles, avec l'Orchestre National de Belgique. Aujourd'hui Stephen Kim, un Américain né à Séoul, et Ji Won Song, une Coréenne. Et c'est la prestation de la Coréenne qui est la plus attendue.

Ji Won Song avait été magnifique dans son récital en demi-finale. Elle avait présenté une sonate de Poulenc peu jouée : son jeu est aérien, passionné sans qu'elle n'en fasse trop. C’est une musique qui lui colle à la peau, qu'elle aime, ça se sent, avec ses subtilités et son humour. Elle nous offre une fluidité déconcertante dans la sonate d'Ysaye et une « fantaisie brillante » de Wieniawski qu'elle rend vraiment brillante ! Le récital est un vrai concert au cours duquel on découvre une belle personnalité. Son concerto de Mozart avait été bien plus maniéré et prévisible.

Ji Won Song termine un cursus à la célèbre Juliard School à New-York, après avoir étudié en Corée et dans d'autres écoles réputées aux Etats Unis. Ce qui lui donne une très bonne préparation aux concours. D'ailleurs le concerto de Sibelius qu'elle jouera ce soir, elle l'a déjà interprété plusieurs fois avec orchestre : « Sibelius est l'un de mes concertos préférés.  Ce que j'aime vraiment, ce sont toutes ces nuances, parfois sombres, et les émotions que je peux faire passer« .

L'autre candidat que nous entendrons ce soir est né en Corée mais il est Américain : Stephen Kim. Lui non plus, il n'en fait pas trop, mais en demi-finale, on ne voyait pas vraiment de fantaisie dans son jeu. Comme Ji Won Song, il étudie à la Juliard School : « Personnellement je ne pense pas que ce soit l'école qui nous définisse comme musicien, ou violoniste. Oui, on est plusieurs au concours à venir de cette école... mais je pense que c'est parce que chacun a une personnalité, chacun est unique. »

Stephen Kim a choisi le concerto de Brahms, son compositeur favori.

Le programme de ce soir

Stephen Kim  

Johannes Brahms, Concerto en ré majeur op. 77 

Ji Won Song

Jean Sibelius, Concerto en ré mineur op. 47