Un mois de musique contemporaine "inouïe" à Bruxelles

L'affiche 2018 d'Ars Musica
L'affiche 2018 d'Ars Musica - © DR

L'édition 2018 du Festival international de musique contemporaine "Ars Musica" se déroulera essentiellement à Bruxelles du 9 novembre au 2 décembre sur le thème "Inouïe", faisant ainsi référence au caractère avant-gardiste de la manifestation.

L'événement explore, en divers lieux culturels de la capitale, mais aussi à Liège et Mons, les voies qui ont transformé l'art musical au fil du temps. De la lutherie aux spatialisations les plus inattendues, des environnements subtils aux virtualités enivrantes et insoupçonnées, le programme concocté à cette occasion plonge les auditeurs dans un océan d'innovation, ouvrant des fenêtres sur l'avenir ou vers un passé qui paraissait être le futur en son temps.

L'auditeur curieux pourra redécouvrir, par exemple, l'Ethérophone et les ondes Martenot, des instruments musicaux, les pierres sonores, l'orgue de barbarie, l'harmonica de verre, découvrir de nouvelles lutheries comme l'abrasson ou encore plonger dans des milieux aquatiques pour palpiter au gré des ondes.

Loin des cloisonnements esthétiques, le festival entend marier avec subtilité des compositeurs d'horizons divers. On pense ici notamment à Régis Campo (France) et à sa musique pleine d'humour et de couleurs, à Marius Constant, d'origine roumaine, qui composa notamment pour Maurice Béjart et Roland Petit, Karlheinz Stockhausen (Allemagne), spécialiste de la musique électroacoustique et de la spatialisation du son, Mauricio Kagel (Argentine/Allemagne), maître du théâtre instrumental, Michel Redolfi (France), concepteur de musique subaquatique, Fred Frith, guitariste anglais maître de l'improvisation, François Sarhan (France), auteur de musique contemporaine, David Lang (Etats-Unis) et sa musique minimaliste, John Cage, (Etats-Unis) et sa musique expérimentale allant jusqu'à l'automatisation de l'écriture, Nicola Sani (Italie) et ses oeuvres pour le théâtre musical et la danse, John Zorn (Etats-Unis) qui marie jazz, death metal, funk hardcore et musique classique, Frank Zappa (Etats-Unis) qui toucha au rock, funk, blues et à la musique expérimentale d'avant-garde, Ennio Morricone (Italie), auteur de quelque 500 compositions pour le cinéma et la télévision ou encore Julius Eastman (Etats-Unis) et sa musique minimaliste.

Les concerts et spectacles auront principalement lieu à Bozar, au Botanique et aux Brigittines, mais aussi aux Halles de Schaerbeek, au Senghor, à l'Académie royale des Beaux-Arts, l'Ecole supérieure des Arts (ARBA-ESA), en l'église protestante, à la Galerie de l'erg, (Ixelles), au Conservatoire royal, au Théâtre national, à la Raffinerie-Charleroi Danse (Molenbeek), au Théâtre de la Balsamine, aux Kaaistudio's, à la Centrale pour l'Art contemporain, à la Maison de la Création, aux Bains de Bruxelles, au Petit théâtre Mercélis, au Musée des Instruments de musique, mais aussi à l'Arsonic-Mons et à la Salle Philharmonique de Liège.